La formation des ingénieurs en 2008

Les résultats de l'enquête 2008 du CNISF sur la situation des ingénieurs en France nous donne de nombreuses indications sur la formation des futurs ingénieurs.

Ainsi, contrairement aux idées reçus, on remarque que seulement 53,4% des ingénieurs diplômés sont passés par une classe préparatoire. Plus de 22% des diplômés ont ainsi intégré une école d'ingénieurs dès l'obtention du bac tandis que 11,7% ont intégré une école après un DUT ou un BTS.

Concernant le rythme de formation de l'enseignement en école d'ingénieurs, plus de 9 diplômés sur 10 ont suivi leur cursus en formation initiale. 7,7% ont suivi une formation continue et seulement 1,7% ont bénéficié du statut d'apprenti (seules 27 écoles proposent une formation en apprentissage en février 2008).


Le domaine de spécialité des écoles d'ingénieurs

Près de 17% des diplômés ont suivi une formation généraliste ou à multiples spécialités. Les secteurs de formation les plus représentés sont ensuite la mécanique et la productique (avec 14,3% des diplômés), l'informatique et le génie logiciel (12,1%), l'électronique et les télécommunications (11,3%) puis les sciences de la vie et l'agronomie (10,6%).


La présence des femmes encore limitée

Le nombre de femmes qui suivent une formation d'ingénieur est très faible, hormis dans l'agroalimentaire et la chimie, domaines dans lesquels les femmes sont le plus présentes, avec respectivement 41,8% et 31,8% des effectifs.

Mais ce taux tombe à 8,3% dans l'électrotechnique, 9% dans la mécanique et 11,8% dans le secteur des technologies de l'information.

Le processus de féminisation est en marche mais la route est encore longue...


La géographie des formations d'ingénieurs

Sans grande surprise, c'est la région Ile-de-France qui fournit le plus grand nombre d'ingénieurs avec 32,1% des effectifs, suivie par la région Rhône-Alpes (17,1%) et les Midi-Pyrénées (8,9%).
 

Pour aller plus loin

 

Haut de Page