Le Logement Etudiant

Dans la plupart des villes étudiantes, le prix des logements a explosé, principalement à Paris, Lyon et Marseille. Pour vous loger à un prix décent, il vous faudra de la patience, du courage et surtout vous y prendre tôt. En effet, il vaut mieux payer un ou deux mois de loyer supplémentaire en été, que de se retrouver à la recherche d'un logement en urgence alors que les cours ont déjà repris.

 

Comment trouver un logement ?

Les petites annonces

Pour les petites annonces, privilégiez les quotidiens nationaux et régionaux (Le Figaro et Le Parisien pour Paris et la région parisienne, Nice Matin, Les dernières Nouvelles d'Alsace...) dont les annonces proviennent d'agences immobilières et sont vérifiées et actualisées régulièrement. Ainsi pas de mauvaise surprise.

Le revers de la médaille est que les agences vous facturent leurs services, généralement l'équivalent d'un mois de loyer.

Les sites Internet

Les sites spécialisés se sont beaucoup développés ces dernières années. C'est une alternative intéressante aux journaux et aux magazines car ils sont gratuits dans la plupart des cas. Mais les annonces ne sont pas tout le temps actualisées et la concurrence est rude entre locataires, puisqu'on peut compter plusieurs dizaines de candidatures pour un même logement.

Là encore, la majorité des annonces provient d'agences immobilières qui vous factureront leurs services, exception faite des sites spécialisés tels que de Particulier à Particulier ou Entre Particuliers.

Les agences immobilières

Avant toute chose, assurez-vous que l'agence à qui vous vous adressez fait partie d'un réseau tel que la Fédération Nationale des Agences Immobilières (FNAIM) ou la Confédération Nationale des Administrateurs de Biens (CNAB). C'est un gage de qualité et de sérieux et vous limiterez les mauvaises surprises.

Certes, il faudra vous acquitter de la commission d'agence, équivalente à un mois de loyer, mais contrairement aux idées reçues, le montant du loyer est souvent plus raisonnable via les agences. Et la qualité du service est meilleure. N'hésitez donc pas à les appeler pour leur demander tous les détails concernant l'appartement que vous avez en vue (superficie, exposition, équipements...).

Les habitations à loyer modéré (HLM)

C'est encore le meilleur moyen pour obtenir un logement à un prix avantageux. Seul hic, la liste d'attente, qui peut atteindre plusieurs années dans les grandes villes comme Paris. Vous pouvez néanmoins déposer un dossier à la mairie ou aux services des HLM du département où vous désirez habiter, qui n'est pas nécessairement celui de votre résidence. Plusieurs justificatifs vous seront réclamés (feuilles de paie, avis d'imposition, état civil...).

 

Les étapes de la location

Le dossier

Une fois que vous avez trouvé le « logement de vos rêves », vous devez constituer un dossier qui servira à l'agence et/ou au propriétaire pour choisir le locataire. Vous fournirez notamment les pièces qui prouveront vos garanties.

Vous devrez réunir :

  • Une carte d’identité,
  • Vos 3 derniers bulletins de salaires (ou ceux du garant),
  • Une attestation de votre employeur,
  • Un avis d’imposition (ou de non imposition),
  • Vos quittances de loyer des 3 derniers mois.

Le bail

Les locations doivent faire l'objet d'un contrat écrit, qui fixe les droits et les obligations de chacune des parties, suivant une réglementation stricte. Une dizaine de mentions sont obligatoires dont les coordonnées du bailleur et du locataire, la date du début de la location, la durée du bail, la description du logement, le montant du loyer et du dépôt de garantie.

La garantie, destinée à couvrir les impayés ou les dégradations causées par le locataire, ne peut pas être supérieure à l'équivalent de deux mois de loyer.

Le bail est d'une durée minimale de trois ans si le propriétaire est une personne physique et de six ans s'il s'agit d'une personne morale (une banque ou une entreprise). Le propriétaire peut toutefois proposer un bail d'un ou de deux ans, pour des raisons professionnelles ou familiales devant être décrites dans le bail, ou d'une durée supérieure aux trois ou aux six années réglementaires.

Le propriétaire peut mettre fin au bail de façon prématurée s'il désire mettre en vente son logement ou s'il désire y installer un membre de sa famille. Du côté du locataire, seul un préavis de trois mois est exigé pour résilier le bail.

L’état des lieux

Indispensable lors de la signature du contrat de location, l'état des lieux doit être établi conjointement par le locataire et le propriétaire. Il est très important d'être précis dans la description de l'état des lieux car ce document servira de preuve en cas de conflit avec votre propriétaire. Signalez tous les défauts du logement, même les plus insignifiants.

Clauses illégales

Dix clauses, même mentionnées par écrit dans le bail, sont jugées illégales par la loi. Elles sont donc considérées comme nulles et non avenues et le locataire n'est pas tenu de les respecter. Mais le bail qui contient de telles clauses reste valable malgré tout !

Les clauses illégales les plus courantes concernent l'obligation de régler le loyer par prélèvement automatique, de souscrire un contrat d'assurance auprès de telle compagnie plutôt qu'une autre, d'infliger des amendes pour infraction au règlement intérieur de l'immeuble, d'obliger le locataire à laisser visiter le logement les jours fériés ou plus de deux heures par jour les jours ouvrables, de prévoir la responsabilité collective des locataires en cas de dégradation des parties communes de l'immeuble, d'engager le locataire à des remboursements sur la base d'une estimation unilatérale pour des réparations, d'autoriser le bailleur à modifier le contrat sans contrepartie pour le locataire, de prévoir la résiliation de plein droit du bail pour d'autres motifs que le non-paiement du loyer, des charges, du dépôt de garantie, ou d'une assurance, ou encore une clause qui interdit au locataire l'exercice d'une activité politique, syndicale, associative ou confessionnelle.

Les aides financières au logement

L’aide personnalisée au logement (APL)

L'APL est réservée aux logements conventionnés, pour lesquels les propriétaires ont signé un accord avec l'État par lequel ils s'engagent à louer le logement pendant une durée déterminée. Le montant de l'APL est calculé en fonction de vos ressources, de votre situation familiale et de votre loyer. L'aide est versée directement au propriétaire et déduite du loyer.

L’allocation de logement familial (ALF)

L'ALF concerne les personnes qui ne peuvent prétendre à l'APL et qui ont des enfants, des personnes à charge ou qui forment un ménage marié depuis moins de cinq ans, le mariage ayant eu lieu avant les 40 ans de chacun des conjoints. Le calcul de l'ALF dépend des revenus, de la composition familiale, du lieu de résidence et du montant du loyer.

L’allocation logement sociale (ALS)

Pour ceux qui ne peuvent prétendre ni à l'APL ni à l'ALF, il existe une allocation de logement social (ALS). Parmi les conditions, le logement doit répondre à certains critères de confort et de superficie. La surface doit être au minimum de 9 m² pour une personne seule et de 16 m² pour deux personnes. Le montant varie en fonction des ressources, du lieu de résidence et de l'âge du bénéficiaire.

Dans tous les cas, vous n'avez qu'une seule démarche à effectuer. Vous devez faire une demande d'aide au logement auprès de la caisse d'allocations familiales (CAF) de votre lieu de résidence. C'est la CAF qui déterminera si vous avez droit à ces allocations. Vous pouvez trouver des informations plus précises ainsi que télécharger le formulaire à remplir sur le site Internet de la CAF (www.caf.fr).

Les aides loca-pass

Il s'agit d'une aide versée par les comités interprofessionnels du logement (CIL), organismes collecteurs des sommes versées par les entreprises au titre du 1% logement. Ce dispositif peut vous permettre de financer le dépôt de garantie et la caution si vous remplissez les conditions nécessaires.

Ces aides vous proposent :

  • une avance du dépôt de garantie,
  • une caution solidaire en garantie de votre loyer.

Peuvent bénéficier de cette aide toute personne de moins de 30 ans en recherche d'emploi, en CDD ou en situation précaire, les étudiants s'ils sont salariés ou les salariés dont les revenus ne dépassent pas un certain plafond.

Vous devez vous adresser au CIL de votre domicile ou télécharger votre demande sur le site loca-pass www.locapass.com.

 

Les liens utiles pour se loger

Quelques sites spécialisés pour le logement étudiant

www.icade-immobilier.com
www.estudines.fr
www.adele.org

Quelques sites nationaux spécialisés dans la colocation

www.appartager.com
www.portail-colocation.com
www.recherche-colocation.com
www.easycoloc.com
www.kel-koloc.com

Un forum pour la colocation

www.colocforum.net

Quelques sites institutionnels

www.explorimmo.com
www.seloger.com
www.pap.fr
www.entreparticuliers.com
www.immostreet.com
www.fnaim.fr
www.immocnab.com

Lecture recommandée sur ce thème

Grandes villes étudiantes : palmarès du coût de la vie étudiante

A quelques jours de la rentrée, l'UNEF (syndicat étudiant) a dévoilé les résultats de son enquête annuelle sur le coût d'une année d'étude dans le supérieur et pour la session 2013-2014 le coût  de la vie étudiante augmente de 1,6%.L'UNEF a alors comparé le coût de la vie étudiante dans 8 grandes villes de province et Paris.

Le prêt étudiant ; une réponse au problème du financement de vos études

Vous avez enfin trouvé la formation d’ingénieur que vous souhaitiez, et vous vous retrouvez confrontés aujourd’hui au problème du financement de vos études ? Le prêt étudiant peut être la solution ! 

Financer ses études

Les formations privées coûtent en moyenne entre 3.000 et 4.500 euros par an. Mais tout le monde ne peut pas financer ses études. C'est pour cette raison que plusieurs dispositifs d'aide au financement vous sont proposés...

 

Haut de Page