Admissions parallèles : une voie en plein essor pour intégrer une école d'ingénieurs

Admissions parallèles : une voie d'intégration en plein essor

Admissions parallèles : une voie en plein essor pour intégrer une école d'ingénieurs

Depuis plusieurs années les écoles d'ingénieurs ont considérablement développé le recrutement d'étudiants titulaires d'un premier diplôme du supérieur. Certes les classes préparatoires restent la principale voie d'intégration des écoles d'ingénieurs mais les admissions parallèles bousculent les schémas classiques "post-prépa" ou "post-bac" pour intégrer une école d'ingénieurs.

Si vous êtes titulaire d'un bac +2, comme par exemple un BTS Assistance technique d'ingénieur - BTS ATIBTS Bâtiment, BTS Services Informatiques aux Organisations - BTS SIOBTS Métiers de la Chimie... il vous est possible d'intégrer une école d'ingénieurs. 

 Retrouvez ici les fiches détaillées de tous les BTS et BTSA avec les débouchés en école d'ingénieur.

Outre les étudiants titulaires de BTS, vous avez toutes les chances d'intégrer une école d'ingénieurs en admissions parallèles une fois votre BUT, votre Licence ou votre Master en poche.

Admissions parallèles en école d'ingénieurs : quels avantages?

Les admissions parallèles représentent la voie idéale pour ceux qui n'osent pas tenter la classe prépa ni se lancer directement après le bac dans une formation en cinq ans. Elles permettent de construire un parcours diplôme après diplôme et facilitent les réorientations.

Si vous êtes en terminale et hésitez entre plusieurs spécialités, faire un BTS ou une licence universitaire vous donnera du temps de réflexion.

Avec une trentaine d'heures de cours par semaine, un cadre scolaire proche de celui du lycée, des projets à rendre et un stage obligatoire, le BTS pourra vous donner les compétences techniques nécessaires pour intégrer votre future école d'ingénieurs.

Si vous aimez les études, avez un bon niveau, êtes autonome mais ne voulez pas subir la pression d'un concours, alors vous pouvez démarrer une licence à l'université. Une fois validée votre L2 (2ème année de licence) ou L3, vous pouvez postuler en école d'ingénieurs via les admissions parallèles. 

Intégrer une école d'ingénieurs en admissions parallèles, vous permet d'avoir déjà un diplôme, de l'expérience et une idée précise de ce que vous souhaitez faire.

Si vous n'avez pas un bon dossier scolaire en terminale, le passage par un premier niveau de formation plus en adéquation avec vos centres d'intérêt et votre profil va vous permettre de vous constituer un nouveau dossier. Pour les admissions parallèles, les écoles se basent sur résultats de BTS ou de BUT ou de L2 et surtout les appréciations des tuteurs ou enseignants.

Les écoles d'ingénieurs apprécient les profils des admis sur titre, plus habitués à travailler sur du concret, par exemple lors de travaux pratiques, que leurs camarades issus de classes préparatoires. Elles aimeraient, d'ailleurs, attirer davantage de candidats.

Le boom des admissions parallèles

Plusieurs raisons ont poussé les écoles d'ingénieurs à ouvrir leurs portes aux étudiants détenteurs d'un premier diplôme, notamment afin : 

  • de diversifier le profil de leurs étudiants, 
  • de mieux répondre aux besoins des entreprises,
  • de recruter des étudiants matures et motivés qui ont déjà mis un pied dans le monde professionnel,
  • d'augmenter le nombre d'ingénieurs.

Selon les écoles le nombre de places ouvertes aux admissions sur titre varie : certaines écoles ne leurs réservent que quelques places tandis que d'autres écoles allouent jusqu'à la moitié de leurs places aux admissions parallèles.

Vous cherchez une école d'ingénieurs ?

 
Plus besoin de vous déplacer sur les salons ! En quelques clics, vous identifiez les écoles d'ingénieurs que vous pouvez intégrer et qui proposent la spécialité que vous recherchez (Informatique, BTP, Environnement, ...).
 
 

Profil des entrants en admissions parallèles

Près d'un tiers des élèves ingénieurs sont titulaires d'un diplôme de niveau Bac+2 minimum et parmi les nouveaux entrants : 

  • 13,4 % sont titulaires d'un BTS ou d'un DUT,
  • 5,8 % sont diplômés de l'université,
  • 13 % ont déjà le titre d'ingénieur ou détiennent un diplôme étranger.

 

Haut de Page