L’épreuve d’Expression et Motivation du Concours Alpha

Le Concours Alpha

 

L’épreuve d’Expression et Motivation du Concours Alpha : 

une alternative innovante à l’entretien de sélection

 

L’entretien de sélection dans les écoles d’ingénieurs post-bac est un exercice que de nombreux élèves de terminale devront passer d’ici la mi-mai. Qu’il soit en complément d’épreuves écrites, ou d’une analyse de dossier, ce dernier nécessite une préparation sur ses motivations et son parcours. 

L’épreuve d’«Expression et Motivation» du Concours Alpha (le concours qui vous ouvre les portes de 3iL, l'EBI, l'EFREI, l'ESIEA, l'ESIGETEL et de l'ESITPA) est une alternative innovante à l’entretien de sélection.

 

Qu’est ce qu’un entretien dans une école d’ingénieurs post-bac ?

En tant qu’épreuve de sélection, l’entretien donne lieu à une évaluation qui entre en compte dans le classement final de l’école ou du concours. Il est généralement effectué au sein des locaux de l’établissement et se déroule devant un jury d’une ou plusieurs personnes.

L’entretien est souvent présenté comme un moment laissé au candidat pour exposer ses motivations à intégrer l’école et ses formations. Parfois, les écoles organisent des « entretiens de groupe » en motivant ce choix par une analyse des capacités du candidat à s’insérer dans une équipe. 

 

Les limites de l’exercice

Avant la quasi-généralisation de la procédure APB, les écoles organisaient volontiers des entretiens de recrutement. Cette pratique est en diminution. En effet, la procédure APB augmente significativement le nombre de candidatures au sein des formations sélectives, ce qui rend l’organisation logistique des entretiens complexe et coûteuse pour les écoles et les candidats.

Le nombre de journées de recrutement et de jurys se multiplie. La durée des entretiens a tendance à diminuer et engendre une difficulté liée à l'inévitable différence d’appréciation entre les examinateurs. Cette différence peut générer un impact de plusieurs points d’un jury à un autre et ce, malgré des consignes et grilles d’évaluation très précises.

Or, une variation d’un point sur une épreuve orale peut faire monter ou descendre un candidat de plusieurs dizaines de places dans le classement final.  Dans ces conditions, il devient extrêmement difficile d'attribuer un coefficient significatif à l’évaluation orale des candidats.

 

Les dérives possibles

L’entretien peut se révéler efficace dans deux stratégies de recrutement différentes : 


 Pour les écoles à très fort taux de sélection, l’entretien peut servir à privilégier des candidats ayant une personnalité déjà très affirmée, qui ont le "bon vocabulaire" et font écho aux attentes du jury. Les candidats insuffisamment convaincants (et souvent les introvertis) et insuffisamment "initiés" risquent à ce jeu d'être éliminés, alors même que leur potentiel de développement existe. Les attentes du jury ou de l'école sont rarement explicitées, les grilles d'évaluation ne sont pas publiées, ce qui donne à cet exercice un côté assez opaque et stressant pour les candidats.

 Pour d’autres écoles, l’entretien peut être un moyen habile pour promouvoir sa ou ses formation(s) auprès de candidats de valeur, en repérant les attentes du jeune et en montrant les points forts de la formation qu'il envisage. Il convient de remarquer qu'un oral obligatoire (et souvent déterminant) est le seul moyen d’obliger les candidats à se rendre dans les locaux de l'école au moins une fois pendant le processus de sélection. Les écoles apprécient donc cet entretien qui leur permet de promouvoir leur approche, en complément des traditionnelles journées portes-ouvertes.

 

L’innovation de l’épreuve d’ « Expression et motivation » du Concours Alpha

Les écoles du Concours Alpha ont décidé en 2014 d'intégrer, aux classiques épreuves scientifiques et linguistiques, une épreuve écrite d'« Expression et de motivation ». Cette épreuve originale est une innovation dans le processus de sélection pour les écoles d'ingénieurs.

Les candidats composent durant une heure, en fin de journée de concours (donc à distance des traditionnelles recommandations familiales qui accompagnent toute sélection). Au moyen de quelques questions de "type entretien", chaque candidat est invité à rédiger pour mettre en perspective ses atouts, ses réalisations et ses attentes. La forme rédactionnelle est encadrée sur le plan volumétrique, mais laissée libre sur le plan stylistique.  Les critères de notation qui seront employés par le jury sont publiés et rappelés avant l'épreuve. Le résultat produit devra être intelligible, structuré, argumenté et "intéressant".

Cette modalité valorise à la fois la qualité d'écriture, mais aussi l'argumentation. Elle valorise, du fait des consignes données, l'apport d'illustrations concrètes du choix de l'élève, à l'appui de son discours. Elle laisse de fait une grande liberté d'expression, que les candidats sont encouragés à utiliser. Le candidat a du temps pour exposer ce qu'il souhaite, ce qui permet à tous les types de personnalité de s'exprimer avec des chances quasiment identiques d'obtenir le maximum de points. 

La copie de chacun des candidats est corrigée par deux jurys différents qui travaillent en binôme selon une grille de notation particulièrement précise. Les appréciations des jurys sont harmonisées en groupe, tout au long du processus de correction. Cette pratique garantit une grande stabilité des évaluations et limite les différences de notation d’un correcteur à un autre.

La déontologie associée à la conception de cette épreuve et à sa grille de correction interdit de favoriser un type de personnalité plutôt qu'un autre. De même, les choix opérés par les candidats sur ce qu'ils décident de mettre en avant sont évalués par le jury en fonction de l'originalité et de l'engagement nécessaire pour réussir ce qui est présenté, et non selon des critères sociologiques. Ceci permet l'équité de la notation en dehors de tout biais social. 

Un dernier bénéfice a été acquis lors de l'édition 2014, permettant une prolongation de la discussion entamée par écrit avec le candidat. Si le candidat intègre une des écoles du concours, sa copie est transmise à l'établissement dans lequel il étudie. Cette méthode permet aux responsables de formation de prendre connaissance, avant la rentrée universitaire, des intérêts de leur nouvel élève, qu'ils soient professionnels ou personnels. 

 

 

Concours Alpha : Concours d'écoles d'ingénieurs post-bac Concours Alpha : Concours d'écoles d'ingénieurs post-bac

 Toutes les actualités du Concours Alpha

 

 

Efrei - École d'ingénieur généraliste en informatique et technologies du numérique  École d'ingénieur généraliste en informatique et technologies du numérique

  École d'ingénieurs du monde numérique

Esigetel : École d'ingénieur des sciences du numérique  École d'ingénieur des sciences du numérique

Esitpa, École d'Ingénieurs en Agriculture  École d'Ingénieurs en Agriculture

 

Lecture recommandée sur ce thème

Les écoles du Concours Alpha s’ouvrent à l’international et se développent en national

Révélateur de talents, le Concours Alpha réunit plusieurs grandes écoles d'ingénieurs dans une offre de formation unique, plus lisible aux lycéens. Pour cette année 2017, les écoles du Concours Alpha développent leurs programmes avec pour volonté d’offrir aux étudiants des formations toujours plus adaptées au monde qui les entoure.

Calendrier 2017 du Concours Alpha - Concours d'Écoles d'Ingénieurs Post-Bac

Inscriptions, épreuves écrites, admissions ; découvrez l'agenda 2017 du Concours Alpha, le Concours d'Écoles d'Ingénieurs Post-Bac qui vous ouvre les portes de 3iL, l'EBI, l'ELISA AEROSPACE, l'ESIEA du Groupe EFREI ( Efrei-Esigetel).

Les valeurs du Concours Alpha - Concours d'Écoles d'Ingénieurs Post-Bac

Le Concours Alpha est un concours révélateur de talents qui permet aux étudiants d'intégrer l'une des 6 Écoles d'ingénieurs membres3iL, l'EBI, l'EFREI, l'ELISA AEROSPACE, l'ESIEA et l'ESIGETEL. Exigeantes sur l’engagement personnel, l’autonomie et la motivation, les Écoles du Concours Alpha proposent des parcours diversifiés et individuels permettant à tous de réussir.

 

Haut de Page