La filière mécanique de l'EPF

EPF - École d'Ingénieurs généralistes

Zoom sur la filière Mécanique de l'EPF

 

La filière « Mécanique » touche à de nombreux domaines : il s’agit de créer, concevoir, tester, organiser la fabrication de produits dans l’automobile, le ferroviaire, l’aéronautique… Sans ingénieur-e-s dans ce domaine, il n’y aurait ni pont, ni route, ni bâtiment, ni moteurs, ni satellites ! 

Choisir la filière mécanique de l'EPF en 4ème année, c’est se former à toutes les méthodes d’analyse, de conception et de fabrication de systèmes complexes. Les cours permettent un approfondissement des connaissances des matériaux et des outils pour pouvoir modéliser et analyser les structures. Les connaissances acquises peuvent ensuite être appliquées à toute structure complexe, dans le but de construire des bâtiments, réaliser des structures d’avions, tester les systèmes de propulsion, travailler sur l’intelligence embarquée.

 

Une grande palette de métiers et débouchés

Grâce au caractère généraliste de la formation ingénieur-e EPF et notamment de cette filière, les débouchés qui s’offrent aux diplômés sont très variés, que ce soit en termes de métier ou de domaine d’activité.

En effet, lorsque l’on crée un produit, on passe forcément par la conception de sa structure.

Exemples de métiers :  

  • Ingénieur en bureau d’étude : concevoir un produit
  • Ingénieur en bureau de calcul : tester, valider le système mécanique choisi dans la conception du produit afin d’être sure qu’il soit idéal
  • Ingénieur essai : avant la mise sur le marché d’un produit, il va le tester pour voir s’il répond aux certifications souhaitées

Exemples d’entreprises ayant recruté des diplômés :

Bouygues Construction, Eiffage, Dassault Aviation, SNECMA, SAFRAN et bien d’autres.

 

En fin de 4ème année, l’EPF propose aux élèves ingénieur-e-s de choisir une orientation pour leur 5ème année parmi Mécanique des Matériaux et des Structures (MMS) ou Aéronautique et Espace (AE).

 

Mécanique des matériaux et des strucutres : concevoir des structures solides et durables

L’orientation Mécanique des Matériaux et des Structures consiste à enseigner aux élèves un large panel de matières centrées sur les structures (de la conception aux méthodes de dimensionnement). Outre les cours magistraux, la pédagogie comporte de nombreux travaux pratiques en laboratoire sur le comportement des matériaux. Les étudiants sont initiés à un certain nombre de logiciels professionnels (Ansys, Catia, Robot, Autocad, Castem 2000). Ces enseignements sont complétés par des conférences sur des sujets d'actualité ou innovants, des présentations métier par des industriels, des visites dans des centres de production, laboratoires d'essais et de recherche (centre automobile), chantiers de grands ouvrages …

Au cours de ce semestre, les étudiants participent à un projet orientation proposé à partir de cas réels de structures, permettant de mettre en application les connaissances acquises : dimensionnement d'un pont mixte bipoutre avec étude de coût, vérification de la sécurité mécanique d'un navire pétrolier et optimisation du poids, etc.

 

Aéronautique et espace : concevoir les véhicules aérospatiaux de demain

L'orientation Aéronautique et Espace est historiquement la plus ancienne des orientations proposée à l’EPF. Les objectifs pédagogiques sont de fournir à nos ingénieur-e-s des compétences élargies sur l'ensemble des problématiques liées à la conception d'un véhicule aérospatial, avec un accent particulier mis sur l’empreinte environnementale. L'orientation repose sur des enseignements de base tels que l'aérodynamique, la mécanique spatiale, les matériaux, le calcul des structures, la propulsion, la mécanique du vol appliqués à la conception de différents types de véhicule : avion, hélicoptère, missile, lanceur, drone, satellite.

 

 Le projet d'orientation "Drone :

 

Ce projet a été mis en place pour illustrer le cours d’ingénierie système en 5ème année, afin de le rendre concret et d’en montrer une réelle réalisation.

Tous les élèves de l'orientation AE ont participé à ce projet, dont le but était de concevoir et de réaliser un micro drone à décollage et atterrissage vertical pour surveiller les gouttières des maisons de particuliers.

Chacune des 4 équipes avait cette consigne et un budget à respecter. Ils ont dû concevoir la structure du drone par CAO (conception assistée par ordinateur) et imprimer les éléments via une imprimante 3D. 3 des drones réalisés ont volé.

 

 Témoignages d'élèves-ingénieurs EPF de 5ème année : 

 

Charles Bussy

Charles Bussy, élève en orientation Aéronautique et Espace (AE)

Ayant longtemps hésité entre l’orientation MMS et l’orientation AE, je me suis finalement tourné vers cette dernière dans l’optique d’approfondir les cours touchant à l’aéronautique que nous avions suivis lors des précédentes années. Je ne regrette absolument pas ce choix, et j’aurais même été déçu de passer à côté.  

Si on apprécie l’aspect technique et mathématique de l’ingénierie, tous les cours sont passionnants : c’est avec plaisir que l’on découvre le monde du spatial, que l’on étudie la science derrière les satellites, les réacteurs de fusées ou d’avions, et même que l’on code avec Matlab.

L’enseignement est de qualité, en témoigne le projet « lanceur » (le dimensionnement d’un lanceur spatial et de ses performances) en collaboration avec le CNES (Centre national d'études spatiales), et probablement le projet le plus abouti de toute ma scolarité à l’EPF.

Concernant le Semestre 10, j’effectue mon projet de fin d’études à l’ONERA (Office national d'études et de recherches aérospatiales), où je serai amené à étudier l’aérodynamisme et les déformations d’un ballon météorologique. 

 

Audrey Divet

Audrey Divet, élève en orientation Mécanique des Matériaux et des Structures (MMS)

En quoi consiste l’orientation MMS ?

Bien évidemment, l’option MMS s’articule autour de la mécanique des matériaux et des structures. Mais cette orientation a l’avantage d’être ouverte sur une multitude de domaines. En effet, avec cette formation, on acquiert une connaissance de la mécanique et des matériaux exploitable dans tous les milieux professionnels qui en ont besoin, c’est-à-dire presque tous : même l’aéronautique et la cosmétique !

 

Quel est le contenu de vos cours ?

Les cours sont très complets et variés. Nous avons des cours très concrets comme la construction métallique ou le béton armé ; mais, également des cours plus théoriques comme la mécanique de la rupture ou bien la méthode par éléments finis. Tout ceci accompagné de quelques notions de réglementations européennes et d’un choix varié de projets : bâtiment, offshore et génie civil.

 

Pouvez-vous nous donner un exemple de projet réalisé cette année ?

Cette année, j’ai choisi le projet « Bâtiment ». Le but était de réussir à dimensionner un gymnase à partir des contraintes imposées par le lieu d’implantation et les désirs du client. Le projet était très complet et présentait les étapes d’une approche industrielle :

  1. choix d’une architecture,
  2. pré vérification par calculs de RDM (Résistance des Matériaux)
  3. modélisation sur un logiciel par éléments finis pour vérifier les calculs précédents, garantir la sécurité et apporter une certaine finesse aux résultats.

Nous étions encadrés par un ancien élève de l’EPF travaillant en bureau d’études sur des projets similaires. C’était un projet complet et passionnant, qui introduisait bien notre arrivée dans le monde industriel !

 

Qu’est-ce qui vous intéresse le plus dans cette orientation ?

Le côté généraliste de cette orientation me convient parfaitement et est en continuité avec le caractère généraliste de l’école. En effet, l’orientation enseigne de nombreuses compétences à exploiter par la suite à notre gré dans le monde du travail. Elle permet aussi d’avoir de bonnes bases techniques. C’est donc une orientation en lien direct l’entreprise qui permet une insertion en douceur dans le monde actif.

 

Où faites-vous votre PFE (Projet de Fin d’Etudes – Stage de 5ème année ndrl)?

J’effectue mon PFE à Nanterre en région parisienne au sein de GTM Bâtiment, filiale du groupe Vinci Construction. Mon stage s’articule autour de deux grandes missions :

  • le travail d’ingénieur méthodes : il va s’agir d’organiser la mise en place des chantiers en termes de moyens matériels et de plannings.
  • la modélisation 4D ou BIM (Modélisation des Données du Bâtiment) : la 4D est une modélisation 3D à laquelle on ajoute le facteur temps. Dans le domaine du bâtiment, ce type de modélisation est très utile pour faciliter la mise en place des chantiers, mais également pour aider le client à comprendre le processus de construction. Cependant, cette modélisation existe depuis peu et n’en est qu’à son commencement, il reste donc énormément de choses à développer !

 

 

   École d'Ingénieurs généralistes

 

  Toutes les actualités de l'EPF

 

 

 

 Écoles à la une


 

Haut de Page