France Agro3 : Réseau d'Écoles d'Ingénieurs Agronome

France Agro³

France Agro3 

Réseau d'Écoles d'Ingénieurs Agronome

 

Réseau majeur dans l’Enseignement Supérieur Agricole français, le réseau France Agro3 (anciennement réseau FESIA) fédère 4 écoles d’ingénieurs : l’ESA à Angers, l’ISA - YNCREA Hauts de France à Lille, l’ISARA à Lyon et Avignon et l’École d’Ingénieurs de PURPAN à Toulouse.
Fortes d’une longue expérience des problématiques agricoles, agroalimentaires, environnementales, les 4 écoles proposent aux jeunes, après le bac (S/ES option maths/STAV/STL/STI2D), cinq années de formation
scientifique, professionnelle et également humaine.
 

 

France Agro3 : un tiers des ingénieurs agronomes formés chaque année

Avec près de 30% des ingénieurs agronomes diplômes en France et un taux d'employabilité de 95% à 6 mois, France Agro3 entend renforcer son attractivité dans le paysage des grandes écoles d'ingénieurs.

Demain, plus que jamais, l’ingénieur agronome occupera une place décisive dans les entreprises de la filière alimentaire, notamment dans des métiers qui n’existent peut-être pas encore aujourd’hui.

Face aux nouvelles attentes des consommateurs, les jeunes diplômés sont attendus dans des fonctions diverses (production, R&D, conseil, évaluation, management environnemental, supply chain, management de la qualité, marketing, commerciales et technico commerciales, etc.).
 

France Agro3 prend ses racines dans trois champs de compétences fondamentaux :

  • Agro Écologie : Si le respect de l’environnement est un enjeu planétaire, les innovations techniques et biologiques ainsi que la compréhension des dynamiques économiques et sociales seront les supports de la transition agricole.
  • Agro Ressources : Demain, les productions agricoles seront plus saines, plus sûres et devront assurer à la fois rentabilité et responsabilité de la parcelle à l’exploitation, ainsi qu’au niveau des filières et des territoires.
  • Agro Alimentaire : La fi nalité des transformations doit à la fois servir à nourrir la population mondiale tout en valorisant le modèle alimentaire français.

 

France Agro3: La référence post-bac pour les ingénieurs agronomes

Avec une admission via Parcoursup, le recrutement comporte deux grandes étapes qui permettront de candidater aux 4 écoles du réseau : l’analyse du dossier pour déterminer les candidats admissibles puis une phase qui se déroulera dans les écoles (entretien, questionnaire de motivation et analyse complémentaire du dossier).

A l’issue de cette phase, les listes des candidats(es) admis(es) par école sont publiées sur ParcourSup.

Les frais d’inscription sont de 150€ et gratuits pour les boursiers. Les écoles de France Agro3
comptent d’ailleurs près de 30% d’étudiants boursiers d’Etat ou aidés, dans leurs effectifs.

L’enseignement dans les écoles de France Agro3 fait appel aux connaissances scientifiques et techniques ainsi qu’aux sciences humaines et sociales. Il est dispensé sous la forme de cours présentiels, de Travaux Pratiques, de stages et de nombreuses mises en situation professionnelles, permettant aux élèves d’acquérir des compétences et de construire progressivement leur projet professionnel en accord avec leurs aspirations personnelles.
Les écoles du réseau ont su réinventer les modèles de pédagogie existants pour les rendre encore plus efficients. Ainsi, l’innovation pédagogique est au cœur de l’enseignement : classe puzzle, construction collective de savoir, serious game, classe inversée, mission virtuelle...
La localisation des écoles dans 4 grandes métropoles permet aux élèves ingénieurs d’être en contact avec un environnement universitaire de haut niveau et de se former à proximité des principaux centres de décision des secteurs agricoles et agroalimentaires.

 Les ingénieurs diplômés de France Agro3 travaillent dans une grande diversité de secteurs d'activités et fonctions (plus de 300 métiers). Avec près de 30% des ingénieurs agronomes diplômés en France et un taux d’employabilité de 95% à 6 mois, France Agro3 entend renforcer son attractivité dans le paysage des grandes écoles d’ingénieurs.

L’insertion professionnelle des ingénieurs des écoles du réseau est excellente, notamment grâce à leur expérience professionnelle acquise au cours de la formation (entre 14 et 18 mois pour un jeune entré en 1ère année), leur connaissance de l’international (entre 6 mois et 1 an d’études ou de stages), leurs compétences scientifiques, techniques et managériales, leur capacité à innover... Le réseau compte aujourd’hui 22 500 alumni, diplômés des écoles du groupement France Agro3.

France Agro3 c'est aussi des valeurs articulées autour de quatre grands principes :

  • Responsabilité, citoyenneté et solidarité
  • Ancrage dans leurs domaines d’excellence
  • Ouverture constante sur le monde
  • Créativité au service de l’innovation pédagogique et R&D, et de l’entrepreneuriat

 

Quelques chiffres

150 universités partenaires sur les 5 continents
26 laboratoires et équipes de recherche
187 enseignantschercheurs
400 étudiants internationaux accueillis et 1 200 étudiants en mobilité internationale chaque année
22 500 alumni

 

Lecture recommandée sur ce thème

Glissez-vous dans la peau d'un élève-ingénieur: les journées découvertes des Écoles d'ingénieurs

Encore plus concrètes que les Journées Portes Ouvertes, les Journées Découvertes organisées par certaines Écoles d'ingénieurs vous permettront de plonger dans la vie des élèves-ingénieurs ! Découvrez une liste, non exhaustive, d'Écoles d'ingénieurs qui organisent des Journées d'Immersion en 2019.

Écoles d’ingénieurs: Et si le double-diplôme en management était la clé ?

Nombre d’écoles d’ingénieurs proposent aujourd’hui un double diplôme ingénieur-manager, grâce à des partenariats avec des écoles de commerce ou de management, afin de renforcer la formation et l’employabilité des jeunes diplômés.  

Les Écoles d'Ingénieurs Généralistes

De nombreuses écoles d’ingénieurs proposent un diplôme d’ingénieur généraliste, accessible en post-bac ou après des classes prépa. Que vous apporte ce cursus et vers quoi débouche-t-il ? Nous ouvrons les portes des écoles d’ingénieurs généralistes.

 

 

Haut de Page