2ème prix des 24h de l'innovation pour des étudiants de l'ISEN


 

 

La 5ème édition « Les 24h de l’innovation», compétition s’adressant aux étudiants universitaires de différentes disciplines, d’Amérique du Nord et du Sud, d’Europe, d’Afrique et d’Asie et se déroulant sur une période de 24 heures consécutives, s’est tenue du 23 au 24 mai 2012. A l’issue de ces 24h de compétition intensive, où plus de 1000 étudiants se sont affrontés, une équipe de 10 étudiants de l’ISEN, K'ISEN COOL, a remporté le 2e prix international pour son projet sur le thème « Using Human energy retrofitting» et se partagera ainsi la somme de 2000$. Au total, ce ne sont pas moins de 60 étudiants de l’ISEN qui ont participé à cette compétition, soutenus par les entreprises ALTRAN, MELEXIS et ORANGE qui les ont accompagnées tout au long de ces 24h.

 

L’équipe K'ISEN COOL a présenté un projet de chaise récupératrice d’énergie

K'ISEN COOL a travaillé pendant 24 heures consécutives sur un projet de chaise capable de récupérer l’énergie d’un corps assis pour la transformer en électricité. Le principe est simple, explique un des jeunes lauréat de l’équipe K'ISEN COOL: « nous avons élaboré un dispositif qui permet de capter la chaleur et les différentes pressions du corps pour les transformer en électricité et nous nous sommes donc concentrés pour cette compétition sur l’exemple d’une chaise ». Puis ils ont condensé leurs résultats en 3 minutes de vidéo qu’ils ont présentée à un jury, composé d’enseignants et d’industriels, enthousiaste face aux possibilités d’un tel projet. Un bel exemple de travail en équipe où des étudiants ingénieurs de différentes spécialités ont été amenés à travailler sur un projet d’innovation centrée sur la réutilisation de l’énergie humaine.

 

La 5ème édition de cette compétition internationale organisée par l’ETS (école d’ingénieurs québécoise) s’est déroulée pour la première fois dans le cadre de C2-MTL, une conférence annuelle mondiale qui explore la dynamique «commerce/créativité », ainsi que son potentiel à redéfinir le monde des affaires. D’ailleurs, les industriels participant à la conférence ont soutenu cette initiative en proposant un challenge créatif aux participants et un don de 1000$.

 

Résultats de la compétition disponible ici.

 

A propos de l’ISEN, Institut Supérieur de l’Electronique et du Numérique :

L’ISEN est une grande école d’ingénieurs qui est habilitée par la Commission des Titres d’Ingénieurs à délivrer le titre d’Ingénieur et appartient à la Conférence des Grandes Ecoles. Elle dispose de campus à Brest, Bitche, Lille, Toulon et Rennes. Quelques chiffres clefs : 1400 élèves en formation initiale / 70 élèves en formation par apprentissage / 50 doctorants / 178 enseignants-chercheurs dont 120 chercheurs / 260 enseignants vacataires dont plus de 50 % issus des entreprises / 5 majeures et 96 modules électifs en cycle M / 16 nationalités représentées / 26 partenariats académiques avec des universités étrangères / 12 laboratoires dont deux laboratoires communs avec le CNRS…

 

> Visitez la page de présentation de l'ISEN

 

Lecture recommandée sur ce thème

L’ISEN Yncréa Ouest annonce l’ouverture d’un nouveau cursus en Environnement

L’école d’ingénieurs du numérique annonce l’ouverture, pour 2019, d’un nouveau cycle post-bac en 3 ans "Environnement, Sciences et Technologies". Dans l’Ouest, l’ISEN accueille les nouveaux bacheliers qui s’engagent dans un cursus d’ingénieur en 5 ans au cours duquel ils affinent progressivement leur projet professionnel. Les étudiants ont la possibilité de thématiser les 3 premières années de leur cursus avant de choisir un domaine professionnel pour leurs deux dernières années d’études.

ISEN - Yncréa Ouest : Les écoles d’ingénieurs séduisent toujours plus les lycéens

L’ISEN - Yncréa Ouest est une école d’ingénieurs post-bac multisite implantée à Brest, Nantes et Rennes. L’établissement est membre d’Yncréa, le premier pôle privé associatif d’écoles d’ingénieurs de France.

Print'Hand : le gant bionique imprimable en 3D

Print'Hand est un exosquelette pour membre supérieur à destination des personnes ayant perdu l’usage partiel ou total de leur main, ou de l’avant-bras qui sera disponible à faible coût et imprimable en partie en 3D (Open Source).

 

Haut de Page