Green Code Lab Challenge du 2 au 4 décembre 2015 : témoignages des acteurs impliqués

3ème édition du Green Code Lab Challenge du 2 au 4 décembre 2015

 

GREEN CODE LAB CHALLENGE 2015

 

3ème édition du Green Code Lab Challenge : du 2 au 4 décembre prochains, en simultané dans 15 villes françaises et étrangères, plus de 500 étudiants et 30 professionnels vont confronter leurs talents pendant 48 heures pour rendre un objet connecté moins consommateur en énergie

Green Code Lab Challenge Green Code Lab Challenge
Green Code Lab Challenge

En pleine COP21, cadre dans lequel il s'inscrit, cet événement international, initié par l'ESAIP Angers et le Green Lab Center, en collaboration avec Open Odyssey, vise à sensibiliser et attirer plus globalement l'attention sur les enjeux à la fois économiques et environnementaux d'un "numérique plus vert".

 

 

 Témoignages des acteurs impliqués :

Constance NEBBULA 3 QUESTIONS à Constance NEBBULA , conseillère municipale déléguée à l'économie numérique et à l'innovation à la Ville d'Angers, partenaire du Green Code Lab Challenge.

Depuis peu, la métropole angevine est labellisée « French Tech ». Concrètement, qu'est-ce que cela signifie et quels bénéfices en tire le territoire ?

"La labellisation « French Tech » d'Angers en tant qu'écosystème thématique sur l'IOT (Internet of Things, l'Internet des objets) est avant tout une très belle récompense. Tous les acteurs concernés ont travaillé ensemble pour déposer en un temps record une candidature qui reflète la dynamique de notre territoire, une terre d'innovations réputée pour la qualité de sa filière électronique. Notre écosystème a su s'adapter à l'émergence du numérique par sa vitalité, son engagement et grâce à des Angevins acteurs de ces évolutions. Angers French Tech est une labellisation porteuse d'espoirs en termes d'emplois, de développement économique et de rayonnement. Elle est source d'émulation et d'initiatives porteuses pour l'avenir, notamment autour des objets connectés. Ce sont les compétences et les ressources du territoire qui ont été reconnues et qui aujourd'hui méritent d'être connues au plus haut niveau."

 

Le Green Code Lab Challenge s'intègre dans cette dynamique. Qu'est-ce qui fait selon vous la singularité et la force de ce concours ?

"Le Green Code Lab Challenge est le plus grand événement international d'écoconception logicielle, et c'est une fierté qu'il ait lieu sur ce territoire et qu'il soit coorganisé par l'ESAIP. Angers, avant d'être reconnue sur les objets connectés, c'est la ville du végétal, impliquant une forte sensibilité aux questions écologiques et du développement durable. C'est en toute logique que le challenge, dont l'objectif est de sensibiliser sur l'impact environnemental des technologies numériques sur notre planète, a lieu en Anjou. Les TIC sont déjà responsables de 2% des émissions de gaz à effet de serre. Rendre le numérique plus économe en énergie est donc une nécessité. La force de cette initiative, c'est qu'elle mobilise des acteurs académiques, économiques et institutionnels, tout en touchant les habitants et les médias autour de ces enjeux. Si l'événement a lieu à Angers, la portée du challenge est bien internationale, car la conception « verte » des outils numériques de demain nous concerne au-delà de nos frontières."

 

Voir ainsi la jeunesse prendre la main et montrer la voie du monde de demain, à la veille de la COP 21 : qu'est-ce que cela vous inspire ?

"En ces temps troubles, voir une telle mobilisation sur ce sujet et un engagement motivé de la part de ces jeunes participants, cela donne confiance en l'avenir. L'impact de nos modes de vie sur les conditions climatiques est un enjeu crucial pour le futur de notre planète. Le fait que le Green Code Lab Challenge soit labellisé COP 21 prouve l'importance de se mobiliser sur ce sujet qui est l'affaire de tous. Il n'y a pas de petits gestes, tout le monde peut agir, à sa manière, sur le climat. Je tiens à féliciter Open Odyssey, le Green Lab Center et l'ESAIP pour leur énergie (renouvelable !) déployée pour organiser cet événement qui, je l'espère, touchera un maximum de personnes sur cette question du Green IT. Bravo aussi aux étudiants pour leur participation. Cet engouement prouve, au milieu du pessimisme ambiant dans lequel nous sommes, que la jeunesse est consciente des défis qui nous attendent."

 
Green Code Lab Challenge 2014

Florian DONADONI, étudiant à l'ESAIP Angers,

vainqueur de l'édition 2014 et participant de l'édition 2015 : 

"Nous avons eu la chance de gagner un voyage à San Francisco. Nous avons parcouru la Silicon Valley et visité des géants comme Google, Microsoft, Skype ou encore Apple ! Nous avons même récupéré quelques contacts. C'était une super expérience. Cette année, nous remettons notre titre en jeu. Tout l'enjeu est de réussir à extrapoler le sujet, à prendre rapidement du recul et à être très réactif. Ce concours rend possible le transfert de compétences d'un étudiant à un autre. C'est ce qui me plaît."

 

Gwennaëlle COSTA LE VAILLANT, directrice RSE de CGI, partenaire officiel: 

"CGI est partenaire de la troisième édition du Green Code Lab Challenge et soutient la sensibilisation des étudiants et des professionnels en informatique à l'écoconception logicielle et web. Il ne faut pas négliger l'impact environnemental du numérique, c'est là tout l'enjeu de cet événement qui nous montre qu'il est urgent de faire évoluer nos pratiques en rendant le numérique plus économe et plus responsable."

 

Steven MORVAN, participant à l'édition 2014 avec l'entreprise SIGMA, partenaire officiel:

"C'est une belle aventure humaine, riche en partage de bonnes pratiques, en apprentissage, en collaboration et en organisation dans un groupe sans les relations hiérarchiques habituelles. Cette expérience est réellement formatrice. En effet, tout le travail effectué ainsi que les bonnes pratiques mises en avant durant ces 48 heures peuvent être retranscrites de manière professionnelle dans l'entreprise. C'est aussi l'occasion de se mesurer aux étudiants, de s'évaluer et de se remettre en cause. Voire même de repérer de futurs collaborateurs !"

 

Valérie MARTIN, chef du service communication institutionnelle et Information de l'ADEME, partenaire principal:

"L'ADEME soutient ce challenge parce qu'il permet de sensibiliser aux impacts environnementaux de nos consommations en ligne et de développer des solutions innovantes afin de les diminuer dans les phases de création et de développement du code informatique. Ce concours est le seul qui sensibilise les futurs ingénieurs aux questions de l'écoconception logicielle. Les jeunes, véritable "Génération connectée", sont le cœur de la transition vers un monde bas carbone. Il est important de les accompagner pour imaginer notre monde de demain. Cet hackathon de 48 heures est une première étape."

 

Christophe ROUVRAIS, directeur du Groupe ESAIP, co-créateur du concours:

"À la veille de la COP21, le Green Code Lab Challenge a pour objectif de mobiliser tant les acteurs académiques, économiques et institutionnels que la société civile et les médias autour des enjeux de l'écoconception logicielle, qui représente une des solutions permettant de rendre l'informatique plus verte, moins émettrice de CO2 et plus économe en énergie. A l'ESAIP, tout le monde est mobilisé. Tous nos étudiants de deuxième année participent au concours. Il est pleinement intégré à notre programme pédagogique et correspond parfaitement aux valeurs de notre groupe."

 

Thierry LEBOUCQ, Président du Green Lab Center, co-créateur du concours:

"Il y a une véritable effervescence autour du projet. Je crois que le côté collaboratif, entraide et open innovation y est pour beaucoup. Cette année, nous invitons aussi des entreprises à s'inscrire dans la dynamique. Six équipes de professionnels, constituées chacune de cinq candidats, vont donc se mêler aux équipes d'étudiants. Voir, par exemple, un groupe comme La Poste s'investir sur ce sujet démontre le bien-fondé de notre démarche."

Pablo BARRAL et Loris CHENNEBAULT, co-fondateurs de l'agence Wouep, participants à l'édition 2015:

"Cela fait un an qu'on travaille ensemble autour de l'écoconception web, afin de développer et concevoir des sites dont l'impact énergétique est minimisé. On a la conviction qu'il faut s'y mettre. Bientôt, coder vert deviendra peut-être obligatoire. L'an passé, nous avions assisté aux conférences animées par le Green Lab Center. Cette année, on a décidé de participer au concours pour rencontrer d'autres acteurs du Green IT et échanger sur ces problématiques. On le fait aussi pour le challenge, le fait de défier d'autres équipes. Et puis nous avons l'ambition de nous entourer de nouveaux collaborateurs, donc être au contact d'étudiants spécialisés c'est forcément intéressant."

 

Samuel TIERCELIN, directeur d'Open Odyssey, partenaire historique:

"Le numérique c'est bien, mais s'il est "vert" c'est mieux ! Grâce à ce concours, les étudiants nous montrent la voie du monde de demain. Ils nous montrent qu'en 48 heures on peut relever de gros défis et faire des économies d'énergie. Il faut prendre exemple sur eux et surtout les écouter. Open Odyssey soutient ce projet parce que nous sommes attachés à l'interdisciplinarité. Voir toutes ces écoles réunies pour relever ensemble le défi du changement climatique, c'est un message fort."

 

 

 

3ème édition du Green Code Lab du 2 au 4 décembre 2015
 

 Suivez le Green Code Lab Challenge 2015 : #GCLChallenge :    

 

 École d'Ingénieurs ESAIP Angers - Grasse   École d'Ingénieurs ESAIP

 Toutes les actualités de l'ESAIP

 

Lecture recommandée sur ce thème

Les lauréats du Green Code Lab challenge 2015

Du 2 au 4 décembre, 82 équipes d'étudiants et professionnels de 8 pays du monde se sont affrontées, en simultané lors de la 3ème édition du Green Code Lab Challenge pour devenir les meilleurs green développeurs. Après le succès des étudiants de l’ESAIP Angers en 2013 et 2014, c’est Nantes qui reprend le flambeau … mais la vague verte vient toujours de l’ouest !

Green Code Lab Challenge 2015 : C'est parti !

Mercredi soir, la 3ème édition du Green Code Lab Challenge a été lancée depuis l'ESAIP d'Angers. 90 équipes de développeurs étudiants et professionnels se sont lancées à bras le corps dans ces 48 heures d'optimisation énergétique. En quelques témoignages, vivez en direct l'évolution du Green Code Lab Challenge. 

3ème édition du Green Code Lab Challenge du 2 au 4 décembre 2015

Avec le succès des 2 éditions précédentes, le Green Lab Center et l'ESAIP reconduisent le Green Lab Challenge du 2 au 4 décembre 2015. Ce concours unique labellisé COP21 plonge les étudiants au coeur de l’éco-conception logicielleCette année, le Green Code Lab Challenge se déroule non seulement en France, mais aussi à l’international, et est ouvert aux étudiants comme aux professionnels. 

 

Haut de Page