Les inconvénients des écoles d'ingénieurs post-bac

Les 3 principaux points faibles des écoles d'ingénieurs post-bac

Les inconvénients des écoles d'ingénieurs post-bac

 

Intégrer une école d'ingénieurs juste après avoir obtenu son bac c'est tout à fait possible. En fonction de votre profil et de votre projet professionnel, les écoles d'ingénieurs post-bac présentent de nombreux avantages mais aussi certains inconvénients. Voici les 3 principaux points faibles de ces écoles.

Le coût des études

Intégrer une école d'ingénieurs post-bac c'est s'engager sur 5 ans d'études : 2 années de prépa intégrée puis 3 années de cycle ingénieur.

Si vous intégrer une école d'ingénieur publique (c'est le statut de la majorité des écoles) vous devrez vous acquitter des frais d'inscription, c'est à dire environ 600 € par an.

Pour les établissements privés le coût de la scolarité est nettement plus élévé et varie entre 610€ et 9 000€par an. Dans tous les cas les frais de scolarité s'ajouteront aux frais de la vie courante : repas, logement, transport, loisirs...

N'oubliez pas que l'alternance peut être une solution pour financer vos études : les Formations d'Ingénieurs en Partenariat (FIP) vous permettront de percevoir un salaire mais attention vous devrez redoubler d'effort car le rhyme est intense.

 

Vous cherchez une école d'ingénieurs ?

 
Plus besoin de vous déplacer sur les salons ! En quelques clics, vous identifiez les écoles d'ingénieurs que vous pouvez intégrer et qui proposent la spécialité que vous recherchez (Informatique, BTP, Environnement, ...).
 
 

 

Un choix limité pour les bacs technologiques

Les écoles d'ingénieurs recrutent majoritairement des bacheliers issus de la série S car ces derniers ont de solides acquis scientifiques. Seulement une quinzaine d'écoles recrutent des titulaires des bacs STI2D et STL.

 

Une fois engagé, difficile de changer de voie

Choisir une école d'ingénieurs post-bac nécessite de votre part une vraie réflexion car si vous abandonnez votre cursus en cours de route pour vous réorienter vous n'obtiendrez pas d'équivalence. Pour les indécis et ceux qui n'ont pas de réel projet professionnel il est donc préférable de se diriger vers les écoles généralistes plutôt que les écoles spécialisées dans certains domaines afin de ne pas perdre de précieux semestres.

 

* Source : Onisep 2017

 

 

Haut de Page