Présentation Wikispeed faite par Joe Justice


 

Vendredi 5 octobre, sur invitation du Groupe IONIS, des étudiants de l’ESME Sudria, de l’EPITA et de l’IPSA ont pu assister à une conférence donnée par Joe Justice, président directeur général de Wikispeed. C’est devant une salle comble (plus de 200 personnes dans le public) et attentive que le fondateur de Wikispeed a pris la parole. L’idée première de Wikispeed est de mettre au point une voiture « open source », sûre et fiable, capable de parcourir 100 miles avec seulement un gallon d’essence (soit 2,35L pour 100 kilomètres), et bon marché (25 000 $, avec un objectif à terme de 17 000 $ par véhicule). Aujourd’hui, Wikispeed compte près de 150 membres répartis dans 18 pays et ne se focalise plus seulement sur la construction automobile. Par ses méthodes de travail innovantes (Agile, Lean, Scrum...) et sa réactivité, WIkispeed a intéressé bon nombre d’industriels. Ce sont ces méthodes que l’entrepreneur américain est venu présenter.

 

 

 

Génèse du projet

 

Partant du fait que les temps de développement industriel étaient extrêmement longs (un nouveau modèle automobile mis en vente aujourd’hui a parfois été conçu il y a plus de 20 ans) dans un monde où l’innovation va à toute vitesse, Joe Justice s’est d’abord mis en tête de mettre en place un cycle de renouvellement de sept jours. Ainsi, il a pu voir rapidement les qualités et défauts de sa construction, et ainsi s’adapter rapidement aux besoins du moment.

 

Pour que cette réactivité soit applicable à une voiture, il est parti sur un modèle automobile composé de huit structures interchangeables et peu ou pas dépendantes les unes des autres (châssis, moteur, carrosserie…). Ainsi, le propriétaire d’une voiture Wikispeed doit pouvoir, s’il en a envie, changer le moteur de son véhicule – pour passer d’un moteur fonctionnant au bio-éthanol à un moteur électrique, par exemple – en autant de temps qu’il faut pour changer une roue.

 

Des méthodes d’informatique appliquées à l’industrie

 

Pour rendre tout ceci possible, Joe Justice s’est d’abord inspiré des méthodes Agile, Lean et Scrum. Ces pratiques, répandues essentiellement dans la conception logicielle (Joe Justice est d’abord un ingénieur en informatique), reposent sur des principes simples comme une meilleure distribution du travail, une planification avancée du travail permettant d’éviter les délais cachés (Kanban), un partage des connaissances par le biais d'un travail en paire (l'un enseignant les techniques, l'autre les apprenant), la possibilité de voir très rapidement (sous sept jours) l’impact de son travail… Par ailleurs, grâce à une batterie de simulations et de tests avant, pendant et après la construction, l'équipe Wikispeed s'assure de la sécurité de ses véhicules.

 

Autre facteur d’efficacité : la bonne humeur générale. Maintenir un cadre agréable et des rapports sociaux cordiaux au travail augmentent la productivité et l’innovation ; du bon sens, ici remis au goût du jour.

 

Vous cherchez une école d'ingénieurs ?

 
Plus besoin de vous déplacer sur les salons ! En quelques clics, vous identifiez les écoles d'ingénieurs que vous pouvez intégrer et qui proposent la spécialité que vous recherchez (Informatique, BTP, Environnement, ...).
 
 

 

De la boîte à chaussures à la voiture de course

 

La première voiture Wikispeed est sortie du garage personnel de Joe Justice en 2010. Après trois mois, de la conception au premier kilomètre, elle devenait le véhicule à essence le plus efficace du monde, réalisant le pari de parcourir 100 miles avec un gallon d’essence. Un an plus tard, le design de la carrosserie a été étudié plus en détail. Grâce à des collaborations internationales, une voiture aux courbes profilées voit le jour. Le véhicule n’est pas seulement plus efficace et moins polluant, il est aussi plus beau. Ce qui lui a permis d’être présenté en août à la plus grosse exposition automobile du monde, le Detroit Auto Show, à Détroit, Etats-Unis. La voiture exposée lors de cette convention a été assemblée en trois heures par un groupe de 23 personnes, dont 19 n’avaient jamais entendu parler du projet avant.

 

La voiture open source

 

La plupart des plans de la voiture et de tous les composants sont disponibles en libre accès sur Internet. Aussi, n’importe quel individu intéressé par le projet peut proposer des ajouts, ou réaliser sa propre voiture Wikispeed. Actuellement, les collaborateurs du projet travaillent sur un pick-up ou encore un van Wikispeed.

 

Les échanges se font via les réseaux sociaux et grâce à des outils collaboratifs comme Skype, Dropbox, Skydrive... Ces outils n’existaient pas il y a dix ans. D'un point de vue managérial, ces nouveautés sont d'une importance capitale : alors que la puissance technique a crû de manière exponentielle les 20 dernières années, les profits industriels n’ont fait que diminuer. La société d’audit Deloitte explique ce paradoxe par une différence de culture industrielle.

 

Là où une société va acheter du matériel très coûteux pour produire une voiture en série, l’équipe de Wikispeed va se procurer un outil à l'efficacité similaire, mais à un coût 50 000 fois moindre. Par ailleurs, l'utilisation de matériel d'occasion ou donné est au coeur du modèle Wikispeed.

 

Cette nouvelle culture industrielle a interpellé des structures plus importantes et plus anciennes que Wikispeed. Parmi elles, on peut compter John Deere (véhicules agricoles), Boeing (aviation) ou Tait (radios). Lors de visites au sein de ces entreprises et d'ateliers pratiques avec les équipes, Joe Justice a pu présenter les méthodes Wikispeed. Car si on ne peut changer d’un seul coup des décennies de culture d’entreprise, des remises en question hebdomadaires peuvent conduire à d'importantes améliorations.

 

Vous cherchez une école d'ingénieurs ?

 
Plus besoin de vous déplacer sur les salons ! En quelques clics, vous identifiez les écoles d'ingénieurs que vous pouvez intégrer et qui proposent la spécialité que vous recherchez (Informatique, BTP, Environnement, ...).
 
 

 

Wikispeed, un projet en évolution constante

 

Grâce à ces dispositifs, Wikispeed pense pouvoir mettre fin à l’obsolescence programmée, par le biais de la mise à jour instantanée. Rapidement, les médias se sont intéressés au projet. Cet intérêt a permis à Wikispeed de lever des fonds grâce à Internet. Aujourd’hui, Wikispeed travaille également sur des projets de construction de centres de soins à bas coût ou des moyens de transporter efficacement des vaccins contre la polio. Toujours en mettant en pratique les méthodes Agile, Lean et Scrum.

 

Après cette présentation, Joe Justice a invité les étudiants à rejoindre son projet, à raison d’une implication allant de deux à quatre heures par semaine. Nombre de ces aspirants ingénieurs se sont montrés enthousiastes.

 

 

 

 

 

Lecture recommandée sur ce thème

Viva Technology : Tendance TechForGood pour IONIS Education Group

30 innovations ont été présentées en 3 jours sur le stand institutionnel de IONIS Education Group à Viva Technology, les 24, 25 et 26 mai 2018 à Paris Expo Porte de Versailles (15e), qui a accueilli plus de 80 000 visiteurs.

Viva Technology : Découvrez les jeunes talents de IONIS Education Group

Pour la 3e année consécutive, IONIS Education Group est partenaire de Viva Technology (du 24 au 26 mai 2018, Porte de Versailles) et sélectionne pour l'occasion plus d'une trentaine de projets et de start-ups issus de sa communauté.

Les étudiants du Groupe IONIS adoptent l'Intelligence Artificielle

Comment rester informé des dernières actualités de son domaine d'étude et de son futur secteur d'activité quand on est étudiant ? 

Comment identifier et découvrir les sources pertinentes au milieu d'un flux d'information de plus en plus conséquent ? 

Comment créer un fil d'information interne ciblé pour des milliers d'étudiants et en faire un véritable outil pédagogique au sein d'une école supérieure ?...

 

Haut de Page