Le VIE : un atout pour les jeunes ingénieurs

Le décret n°2019-749 du 19 juillet 2019 sécurise et simplifie le régime indemnitaire des volontaires internationaux en entreprise (VIE). Il permet notamment de moduler l'indemnité supplémentaire géographique.

Le texte s'appliquera au 23 mai 2021 en raison de la crise sanitaire du Covid-19.

Jeunes ingénieurs, découvrez le VIE !

Pour découvrir de nouveaux horizons, se perfectionner dans une langue étrangère, commencer une carrière internationale ou tout simplement enrichir son CV, rien ne vaut une expérience à l'étranger.

Le Volontariat International en Entreprise (VIE) vous permet de partir à l'étranger dans les meilleures conditions et de bénéficier d'avantages tels qu'un statut de droit public, la prise en charge des frais de voyage et de transport, une couverture sociale, la possibilité de cotiser à un régime de retraite ou 2,5 jours de congés par mois. Il peut comporter des périodes d'activité en France avec au minimum 183 jours par an à l'étranger.

Le VIE peut s'effectuer auprès d'une entreprise ou d'un organisme suivant :

  • Entreprise française à l'étranger
  • Entreprise étrangère liée à une entreprise française par un accord de partenariat
  • Organisme étranger engagé dans une coopération avec la France. Dans ce cas, le VIE doit être une mission de coopération économique.

Les missions, comprises entre 6 et 24 mois, s'effectuent en entreprise ou au sein d'une structure française relevant du Ministère des Affaires Etrangères ou du Ministère de l'Économie et des Finances, dans une structure publique locale étrangère (gouvernement, ministères, municipalités, centres de recherche et universités publiques...) ou auprès d'organisations internationales ou d'associations agréées. Les misions confiées concernent notamment les domaines suivants :

  • Culture
  • Environnement
  • Humanitaire

Le volontaire perçoit une indemnité forfaitaire, variable suivant le pays d'affectation, mais indépendante du niveau de qualification.

Tous les métiers sont concernés, au sein d'une entreprise (finance, marketing, commerce international, contrôle de gestion, comptabilité, mécanique, électronique, télécommunications, informatique, BTP, agronomie, tourisme, droit, ressources humaines, hôtellerie, restauration…) ou au sein d'une administration (animation culturelle, enseignement, veille économique, commerciale ou scientifique, informatique, sciences politiques, droit, économie, recherche, médecine...). Le VIE s'applique parfaitement aux profils ingénieurs.

Le volontaire doit rechercher sa mission.

Conditions requises pour effectuer un VIE

Vous devez être âgé de plus de 18 ans et de moins de 28 ans à la date d'inscription. Vous devez être de nationalité française ou européenne (U.E. + Norvège, Islande, Liechtenstein). Mais surtout, vous devez faire preuve d'esprit d'initiative et d'une forte motivation car la concurrence est sévère. Il n'est pas rare de compter plusieurs dizaines de candidatures pour un poste.

Vous devez jouir de vos droits civiques, avoir un casier judiciaire vierge et remplir les conditions d'aptitude physique exigées pour les personnes exerçant des activités de même nature dans l'organisme d'accueil.

Vous cherchez une école d'ingénieurs ?

 
Plus besoin de vous déplacer sur les salons ! En quelques clics, vous identifiez les écoles d'ingénieurs que vous pouvez intégrer et qui proposent la spécialité que vous recherchez (Informatique, BTP, Environnement, ...).
 
 

Comment postuler à un VIE ?

Vous pouvez être volontaire si vous remplissez les 5 conditions suivantes :

  • Avoir entre 18 et 28 ans à la date de l'inscription. Le départ en mission s'effectue au plus tard le jour du 29ème anniversaire. Au-delà, aucune dérogation n'est accordée
  • Être français ou ressortissant d'un pays de l'Espace économique européen (EEE)
  • Être en règle avec les obligations de service national (journée de défense et de citoyenneté)
  • Jouir de ses droits civiques (droit de vote et avoir un casier judiciaire vierge)
  • Remplir les conditions d'aptitude physique exigées pour les personnes exerçant des activités de même nature dans l'organisme d'accueil

D'autres conditions peuvent être exigées selon le pays de destination comme par exemple :

  • diplôme,
  • connaissance de la langue,
  • expérience professionnelle...

Si vous êtes salarié du secteur public ou privé, vous êtes dans l'obligation de quitter votre poste. Le VIE est en effet incompatible avec une activité rémunérée (publique ou privée). Seules sont autorisées les productions d'œuvres scientifiques, littéraires ou artistiques et, sous réserve de l'accord de l'organisme auprès duquel est accompli le VIE, les activités d'enseignement.

Lors de l'inscription ou de la signature du contrat, l'organisme d'accueil doit informer le volontaire de sa possibilité d'effectuer un examen de santé gratuit. Cet examen est pris en charge par la CPAM.

Afin de vous inscrire, le centre du service national lors de votre journée défense et citoyenneté (JDC) vous communiquera un numéro. Ce numéro figure au centre de votre certificat de participation. Le centre du service national où vous avez effectué votre journée d'appel peut vous fournir un duplicata si vous perdez ce numéro.

Vérifiez que vous remplissez les conditions requises avant de vous inscrire et préparez :

  • un CV,
  • votre numéro identifiant défense (si vous êtes ressortissant français ou binational français de moins de 28 ans).

Au cas ou vous n'auriez pas effectué votre JDC, vous devrez vous faire recenser auprès de votre mairie et attendre d'être convoqué par le centre du service national.

Pour vous renseigner : Coordonnées des centres du service national et de la jeunesse

Vous devez obligatoirement vous inscrire auprès du CIVI (Centre d'Information sur le Volontariat International), quelques mois avant la date de départ souhaitée, ce qui vous permettra de consulter les offres de mission diffusées par les structures pouvant recruter des V.I. (entreprises françaises, Ministère des Affaires Étrangères et la Direction des Relations Économiques Extérieures). Pour trouver son VIE on ne s'y prend jamais assez tôt.

Pour vous inscrire, vous devez utiliser le téléservice de candidature sur le site du Centre d'information sur le volontariat international (Civi).

Il s'agit d'un préalable obligatoire, qui vous donne accès aux offres disponibles sur le site.

Le CIVI est à votre disposition pour vous informer et vous conseiller, via son site mon-vie-via.businessfrance.fr.

Le candidat peut trouver lui-même sa mission, en démarchant les entreprises ou en consultant les offres sur le site du CIVI.

Durée du VIE

La durée d'une mission varie entre 6 et 24 mois. Elle peut être renouvelée 1 fois de 2 ans maximum. Le renouvellement doit être demandé à l'organisme gestionnaire 1 à 3 mois avant la fin de la mission.

Le VIE, dont la durée moyenne est de 12 mois, doit se dérouler au minimum 183 jours par an à l'étranger.

Le volontaire a droit à 2,5 jours ouvrés de congés par mois de mission (soit 30 jours de congés pour une mission de 12 mois). L'interruption d'une mission en cours est possible, en respectant un préavis de 3 mois et si vous justifiez d'une activité professionnelle. Des congés exceptionnels pour événements familiaux peuvent être accordés (naissance, mariage...).

Le temps du service accompli en tant que volontaire est pris en compte pour le calcul des droits à la retraite.

Rémunération du VIE

Le volontaire perçoit une indemnité fixe et une indemnité supplémentaire selon le pays où il exerce sa mission.

Indemnité fixe :

C'est une indemnité mensuelle fixe, exonérée de l'impôt sur le revenu et exclue de l'assiette de la CSG et de la CRDS, d'un montant de 723,99 €.

Indemnité supplémentaire :

C'est une indemnité supplémentaire mensuelle dont le montant dépend du pays de la mission. Son montant varie tous les 3 mois en fonction de l'évolution du taux de change et du coût de la vie dans le pays de la mission.

L'indemnité est exonérée de l'impôt sur le revenu et de l'assiette de la CSG et de la CRDS.

Au final le volontaire international est rémunéré en moyenne entre 1200 et 3000 euros nets par mois, selon le pays et sans distinction de niveau d'études. 

Cette rémunération forfaitaire et non négociable comprend :

  • la partie fixe (environ 723,99 €),
  • la partie variable tenant compte notamment des variations des changes et du coût de la vie du pays d'accueil.

C'est un assureur privé qui remplace la sécurité sociale française pendant toute la durée du volontariat et qui prend en charge les remboursements de frais médicaux pour vous et vos ayants droit. L'assurance est acquise 24h/24, tant en France qu'à l'étranger y compris pendant les périodes de congés. Elle couvre les frais médicaux et chirurgicaux, l'assistance rapatriement et la responsabilité civile.

En VIE, vous êtes placés sous l'autorité de l'Ambassade de France à l'étranger et bénéficiez d'un statut public. 

Vous cherchez une école d'ingénieurs ?

 
Plus besoin de vous déplacer sur les salons ! En quelques clics, vous identifiez les écoles d'ingénieurs que vous pouvez intégrer et qui proposent la spécialité que vous recherchez (Informatique, BTP, Environnement, ...).
 
 

 

 

 Écoles à la une


 

Haut de Page