Écoles d'Ingénieurs en Sciences du vivant

Écoles d’Ingénieurs en Sciences du vivant

Tout savoir sur les écoles d'Ingénieurs en Sciences du vivant

Présentation et objectifs d’une école d'ingénieurs en Sciences du vivant

Derrière Sciences du Vivant se cachent toutes les sciences et spécialités qui ont trait à l’humain et l’animal. Bien que proches de l’agriculture et de l’agronomie, les Sciences du Vivant sont à dissocier des deux activités précédentes, au sens où elles traitent plutôt de l’aspect " biologique " que de l’aspect " industriel " et transformation.

Cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas de passerelles entre la formation dingénieur agronome et celle d’ingénieur biologiste. En effet, un ingénieur en Sciences du vivant devant se spécialiser, il pourra choisir de rejoindre l’industrie agroalimentaire. Dans ce secteur, l’ingénieur en Sciences du Vivant peut rejoindre différents départements de laboratoires ou industries : la recherche et le développement, la commercialisation, l’instrumentation, la formation.

Choisir une école d'ingénieurs en Sciences du Vivant

Étudier les Sciences du Vivant vous amènera plus particulièrement vers une carrière dans la recherche, notamment dans les secteurs en lien avec la santé, l’environnement, la nature ou l’alimentaire. Le rôle d’un ingénieur biologiste est de concevoir et de réaliser divers protocoles expérimentaux. De nombreux débouchés sont possibles et l’insertion professionnelle se fait plutôt aisément, en moins de trois mois après la fin des études pour près de 80 % des diplômés.

Dans le milieu de la santé, l’ingénieur en Sciences du Vivant peut mener des recherches génétiques ou étudier des maladies. Dans le secteur pharmaceutique, il peut participer à l’élaboration de médicaments, de vaccins ou encore de protocoles thérapeutiques. En cosmétique, il peut concevoir de nouveaux produits (soins, maquillage…). En agroalimentaire, il peut être en charge du contrôle qualité et de la sécurité des aliments ou mener des recherches visant à identifier les propriétés des composants de produits alimentaires. L’ingénieur peut mettre en place des processus d’élevage ou de maintien d’une lignée animale.  Par ailleurs, des études en Sciences du Vivant peuvent conduire au métier de climatologue, hydrogéologue…

Durant votre parcours, vous aurez la possibilité de choisir une spécialité qui correspond à votre projet professionnel. Par ailleurs, vous pourrez être amené à travailler sur des projets internationaux ou dans des laboratoires à l’étranger. Pour cette raison, la maîtrise de l’anglais étant fondamentale, environ 20 % des cours sont dispensés dans cette langue par des anglophones. Vous devez également effectuer une mobilité internationale qui a pour objectif de développer votre ouverture d’esprit, votre sens des relations humaines, et vous apprendre à travailler dans un environnement multiculturel et en équipe.

Les écoles d’ingénieur accordent une place importante aux relations humaines, elles favorisent l’intégration et peuvent parfois mettre en place un système de tutorat afin d’éviter le décrochage et favoriser la création de liens entre étudiants. Dans un cycle d’ingénieur, vous avez une part de travail personnel, mais travaillez également en groupe sur divers projets.

Vous cherchez une école d'ingénieurs ?

Plus besoin de vous déplacer sur les salons ! En quelques clics, vous identifiez les écoles d'ingénieurs que vous pouvez intégrer et qui proposent la spécialité que vous recherchez (Informatique, BTP, Environnement, ...).

Programmes dans une école d'ingénieurs en Sciences du vivant

Enseignements des deux premières années d’une école d’ingénieurs en Sciences du vivant : Prépa intégrée

Vous pouvez intégrer une école d'ingénieurs en sciences du vivant après l'obtention de votre baccalauréat. Dans ce cas, vous effectuerez votre formation durant 5 ans. Les deux premières années sont des années de prépa intégrée et les 3 suivantes correspondent au cycle ingénieur.

Vous allez faire l’acquisition de compétences en sciences de l’ingénieur et dans les sciences biologiques, à travers les enseignements suivants :

Mathématiques en biologie, mécanique des fluides, thermodynamique, chimie analytique, outils informatiques et traitement de données, transformation des mondes agricoles et ruraux, agronomie, sciences du sol, gestion des bio agresseurs et de la sélection végétales, biologie et physiologie animales et végétales, échelle moléculaire du vivant, génétique, alimentation et nutrition, procédés de conservation, microbiologie, communication écrite et orale, comptabilité, gestion, droit, sociologie, microéconomie, marketing de la distribution…

Enseignements en école d’ingénieurs en Sciences du vivant : Cursus ingénieurs

La première année d’école d’Ingénieur est un socle commun. L’élève Ingénieur devra choisir une spécialité dès la deuxième année.

Pour toutes les écoles d’ingénieurs en Sciences du Vivant (post bac et post prépa), les trois années du cycle ingénieur se présentent de la façon suivante :

La première année du cycle ingénieur va vous permettre d’acquérir des connaissances majeures dans les domaines suivants :

  • Sciences du milieu et du vivant : biologie moléculaire, structures et propriétés des biomolécules, mécanismes de contrôle génétique, élaboration des biomolécules, biologie des organismes (microorganismes, plantes et animaux), écologie évolutive et déterminismes génétiques, écologie fonctionnelle…
  • Sciences de la production et de la transformation : production animale et végétale, territoire et environnement…
  • Sciences de l’ingénieur et modélisation : modélisation mathématiques et ses applications, statistiques, analyse de systèmes dynamiques, physique, chimie, systèmes d’information géographique (SIG)…
  • Sciences économiques, sociales et de gestion : environnement de l’entreprise, développement agricole et forestier, comptabilité, sociologie, droit et sciences politiques…

Les deux années suivantes vont vous permettre de vous spécialiser dans un domaine précis des sciences du vivant (selon les écoles, c’est parfois seulement la dernière année du cycle d’ingénieur qui correspond à l’année de spécialisation).

Voici des exemples d’enseignements durant les deux dernières années du cycle ingénieur en sciences du vivant :

Sciences du végétal, de l’animal, du milieu et des écosystèmes, amélioration génétique, pathologie végétale, épidémiologie, nutrition, reproduction animale, génétique des populations, bioclimatologie, botanique, hydrologie, agronomie, zootechnie, interactions plantes - bio agresseurs, protection des cultures, biologie, microbiologie, chimie, génie des procédés, modélisation des systèmes complexes, sciences de la consommation, santé, agro ressources, biomolécules, biomatériaux, biocarburants, sécurité sanitaire et prévention des risques, biotechnologies, microbiologie, alimentation, santé de l’homme, biologie cellulaire, toxicologie, bioéthique, économie des exploitations et des filières, économie internationale, gestion, évaluation des politiques publiques, droit foncier et fiscal, sociologie, logistique, marketing, anglais…

Spécialisations d'école d'ingénieurs en Sciences du vivant

Les Sciences du Vivant regroupent sous un terme générique tout ce qui traite du vivant, qu’il s’agisse de l’humain, de l’animal, du végétal, etc.

L’ingénieur en Sciences du Vivant peut donc se spécialiser  dans différents secteurs :

  • La biologie et les biotechnologies microbiennes et végétales
  • Ingénierie des aliments, biomolécules et énergie
  • La génétique
  • Le secteur pharmaceutique
  • Le génie médical et biomédical (neurosciences, infectiologie…)
  • Les sciences animales

L’international dans une école d’ingénieurs en Sciences du Vivant

Pour acquérir une expérience à l’international au sein d’une école d’ingénieurs en Sciences du Vivant, vous pourrez :

  • Faire un semestre ou deux à l’étranger dans une école ou une université partenaire (chaque semestre validé permet d’acquérir 30 crédits ECTS),
  • Suivre certains cours du cursus ingénieur en anglais,
  • Faire des stages à l’étranger (ils sont souvent obligatoires),
  • Passer un double diplôme scientifique international…

Stages en écoles d'ingénieurs en Sciences du Vivant

En cycle d’ingénieur, les stages peuvent représenter jusqu’à un tiers de la durée des études, ce qui constitue une première expérience professionnelle non négligeable.

La plupart du temps, vous réalisez un stage par année d’études. Chaque stage vous apprend à développer vos compétences et à gagner en autonomie. L’intégration dans le monde professionnel est graduelle. En première année, vous découvrez l’entreprise et êtes un exécutant. Les stages suivants vous permettront de gagner en responsabilités et en autonomie pour mettre en pratique vos acquis avec un projet concret à réaliser dans les conditions de travail réelles d’un ingénieur. Par ailleurs, vous pouvez être amené à encadrer une équipe.

Voici quelques exemples de missions pouvant vous être confiées en stage : gérer la mise à disposition, le suivi et la traçabilité d’équipements biomédicaux, rédiger des documents techniques, mettre en place des actions en faveur de la biodiversité, mener des études d’expression de gênes, extraire et préparer l’ADN en vue de séquençage, rédiger des rapports d’études et présenter des résultats…

Vous cherchez une école d'ingénieurs ?

Plus besoin de vous déplacer sur les salons ! En quelques clics, vous identifiez les écoles d'ingénieurs que vous pouvez intégrer et qui proposent la spécialité que vous recherchez (Informatique, BTP, Environnement, ...).

Intégrer une école d’ingénieurs en Sciences du vivant

Toutes les écoles d’ingénieur en Sciences du vivant ne proposent pas le même niveau d’admission. Si certaines sont admissibles en post Bac, d’autres ne le sont qu’après Bac +2 ou 3.

Intégrer une école d’ingénieurs en Sciences du vivant post bac

Vous êtes titulaire d’un bac à dominante scientifique, d’un bac STAV, STL ou STI2D, certaines écoles d’ingénieurs en Sciences du vivant sont accessibles en prépa intégrée sur dossier ou concours propres.

Intégrer une école d’ingénieurs en Sciences du vivant post bac+2/3/4

Intégrer une école d’ingénieurs en Sciences du vivant après une Prépa

Vous avez suivi une classe préparatoire aux grandes écoles BCPST ou BT, vous pouvez rejoindre les écoles d’ingénieurs en Sciences du vivant en présentant les concours Agro-Veto voie B ou C2, en fonction du diplôme initialement obtenu et du niveau d’entrée dans le cursus d’ingénieur.

Intégrer une école d’ingénieurs en Sciences du vivant après un bac +2/3/4 (BTS, BUT...)

Vous êtes titulaire d’un premier diplôme d’études supérieures scientifiques (BTS ou BUT), vous pouvez intégrer une école intégrer une école d’ingénieurs en Sciences du vivant en admission parallèle sur dossier ou concours.

Vous pouvez intégrer la première année du cycle d’ingénieur dans certaines écoles d’ingénieurs en Sciences du Vivant post bac si vous avez fait un BTS en Biotechnologies, BTS en Bioanalyses et Contrôles (BIOAC), BTS Analyses de Biologie Médicale (ABM), ou un BTSA Productions Animales, BTSA ANABIOTEC, BTSA Sciences et Technologies des Aliments (STA), BTSA Agronomie Productions Végétales (APV)…

Avec un BUT en génie biologique, vous pouvez aussi intégrer la première année d’un cycle ingénieur en sciences du vivant.

Vous pouvez aussi intégrer sur concours une école d’ingénieurs en Sciences du Vivant en première année de cycle ingénieur avec une licence 2 ou une licence 3 en biologie, en sciences de la santé, en génétique, en biochimie…

Après avoir fait un Master 1 (bac+4) en biologie, en génétique, en biotechnologies, en bio industries, il est possible d’intégrer sur dossier les écoles d’ingénieurs en Sciences du Vivant en deuxième année de cycle ingénieur pour les écoles d’ingénieurs post prépa, ou en quatrième, voire cinquième année pour les écoles d’ingénieurs post bac.

Qualités recommandées pour intégrer une école d’ingénieurs en Sciences du Vivant

Les prédispositions et centres d’intérêts requis pour intégrer une école d’ingénieurs en Sciences du Vivant dans de bonnes conditions sont les suivantes :

  • Se passionner pour la biologie humaine, animale et végétale,
  • Aimer les industries agroalimentaires, l’agriculture, les biotechnologies,
  • Aimer la recherche et développement en laboratoire,
  • Etre capable de travailler sur la génétique pour améliorer la santé humaine,
  • Etre capable de contrôler la qualité des semences en agriculture,
  • Aimer les mathématiques, la chimie, la physique, les statistiques, mais aussi les sciences économiques,
  • Etre capable d’évoluer dans un milieu dans lequel l’informatique et tout ce qui touche au digital est nécessaire,
  • Apprécier le travail d’équipe avec ses collaborateurs pour mener à bien un projet scientifique,
  • Etre capable d’organiser son temps de travail de manière méthodique, pour optimiser vos actions au sein d’une entreprise ou d’un laboratoire,
  • Avoir de l’intérêt pour l’écologie, la préservation de l’environnement et le développement durable,
  • Avoir une bonne maîtrise de la langue anglaise,
  • Etre fortement sensibilisé à la sécurité sanitaire et à la prévention des risques…

École d’ingénieurs en Sciences du Vivant en alternance

Si vous souhaitez intégrer une école d'ingénieurs en Sciences du Vivant en alternance, vous devez être titulaire d'un bac+2 validé.

Les admissions en cycle ingénieur peuvent se faire sur concours ou sur dossier et entretien.

Ce sont souvent les deux dernières années du cycle ingénieur qui sont proposées en alternance, la première année du cycle ingénieur étant proposée en formation initiale.

L'apprentissage dans le domaine des sciences du vivant va vous apprendre à :

  • Élaborer des constituants des denrées animales,
  • Etudier différents leviers biotechniques (alimentation, génétique, conditions d’élevage et d’abattage) permettant de moduler la qualité,
  • Acquérir les fondamentaux de nouvelles disciplines (par exemple en épidémiologie végétale, en génétique et amélioration des plantes),
  • Aborder la biologie et ses applications agronomiques (microbiologie, biologie végétale, biologie animale, protection des cultures, productions animales, biotechnologies),
  • Assurer et favoriser la santé humaine (biologie humaine, alimentation, nutrition, comportement alimentaire, toxicologie alimentaire et environnementale, épidémiologie de la santé)…

Pour rechercher votre alternance, vous pouvez vous tourner vers les secteurs d’activités suivants : biotechnologie, énergie, pharmaceutique, cosmétique, agro-alimentaire, environnement, médical…

 École d'ingénieurs en Alternance
 
Vous souhaitez trouver une école qui vous accompagne pour préparer votre diplôme d'ingénieur en contrat de professionnalisation ou en contrat d'apprentissage ?
 

Débouchés après une école d'ingénieurs en sciences du vivant

Poursuite d'études après une école d'ingénieurs en Sciences du Vivant

Après avoir obtenu votre diplôme d’ingénieur en Sciences du Vivant, vous pouvez poursuivre vos études afin d’acquérir des nouvelles compétences.

Vous pourrez par exemple faire :

  • Un parcours bi diplômant en école d’ingénieurs ou en grande école de commerce (bac+5 ou bac+6 selon les écoles), pour acquérir une nouvelle compétence scientifique dans un domaine précis des sciences du vivant ou une compétence en management,
  • Un Mastère Spécialisé (MS) Management de l’innovation dans les agro-activités et les bio-industries,
  • Un doctorat (bac+8) en sciences de la vie et de la santé, en biosciences moléculaires, en génomique et santé numérique…, pour devenir chercheur.

Intégrer le marché du travail après une École d'ingénieurs en sciences du vivant

Après cinq ans d’études, le diplôme d’ingénieur est décerné par la CTI.

Les ingénieurs en Sciences du vivant peuvent exercer à la fois:

  • en PME
  • dans l’industrie agroalimentaire
  • dans l'industrie pharmaceutique
  • en laboratoires de recherche médicale,
  • ou en développement.

Certains choisissent notamment de rejoindre la recherche au sein d’établissements publics tels que l’Inserm, le CNRS ou encore l’Ifremer.

Parmi les métiers exercés, on trouve notamment:

  • les ingénieurs en biologie industrielle qui travaillent en général en laboratoires de recherche,
  • les ingénieurs en génie médical et/ou paramédical qui participent au développement des technologies médicales (IRM, Scanners, etc.),
  • les ingénieurs en biodiversité plutôt orientés développement durable et écologie.

Les champs d’activités sont extrêmement vastes, ce qui ouvre toutes les voies aux amoureux des sciences du vivant qui ne souhaitent pas embrasser une carrière médicale.

En tant que diplômé d’une école d’ingénieurs en Sciences du Vivant, vous trouverez en général un travail dans les six mois qui suivent l’obtention du diplôme.

Parmi les jeunes ingénieurs, certains choisissent d’aller travailler à l’étranger.

Voici des exemples de missions que peuvent vous confier les futures entreprises qui vont vous embaucher :

  • Quantifier des transformations microbiennes (cinétiques de croissance et de production, rendements de conversion),
  • Anticiper l’influence des modes de production (choix des microorganismes et des conditions environnementales) sur les performances des procédés microbiens pour la production d’aliments et de biomolécules,
  • Aborder et gérer les divers aspects de la qualité par une approche intégrative sur l’ensemble de la filière agricole et alimentaire (producteurs, industriels et consommateurs),
  • Mettre au point des biotechnologies végétales,
  • Travailler sur la génétique pour améliorer la santé végétale, animale et humaine,
  • Gérer la qualité des semences et plants…

Quel salaire après une école d'ingénieurs en sciences du vivant ?

Les revenus varient d’une spécialité à l’autre et selon le type d’industrie ou d’établissement dans lequel évolue l’ingénieur.

Un ingénieur en biologie pourra prétendre à un salaire de 2 500 €bruts / mois en début de carrière, jusqu’à 6 000 € bruts/mois une fois confirmé. 

Voici des exemples de métiers que vous pourrez exercer une fois diplômé :

  • Ingénieur recherche & développement
  • Ingénieur d’étude
  • Ingénieur production
  • Ingénieur chimiste
  • Ingénieur biotechnologique
  • Biochimiste
  • Ingénieur bioprocédé
  • Chef de projet
  • Consultant scientifique
  • Technico - commercial…

Les débouchés à l’international

Les ingénieurs en sciences du vivant sont capables de s’adapter à des domaines en perpétuelle évolution et de faire le pont entre la technologie et l’humain, au sein de laboratoires et entreprises internationales.

Grâce à leur formation scientifique rigoureuse et pluridisciplinaire, à la frontière entre la biologie quantitative et les sciences biomédicales modernes, l’infectiologie moléculaire et l’oncologie, les neurosciences et la neuroingénierie, la médecine régénérative, la biomécanique et les technologies d’imagerie, ces ingénieurs pourront faire carrière dans de nombreux pays à la pointe dans ces domaines, en Europe, aux Etats-Unis, en Asie…

Pour travailler à l’étranger, il vous faudra impérativement la maîtrise de l’anglais. Si vous parlez une seconde langue étrangère, ce sera un plus pour votre mobilité professionnelle.

 Cette formation vous intéresse, découvrez les écoles d'ingénieurs en Sciences du vivant via le service d'orientation en ligne

Écoles d'Ingénieurs en Sciences du vivant : découvrez les meilleures écoles !

Groupe ESAIP - ESAIP Aix-en-Provence - ESAIP Campus Méditerranée AIX EN PROVENCE (13)
ESA - École Supérieure des Agricultures - Campus d'Angers - ESA : École Supérieure des Agricultures - Campus Angers ANGERS (49)
EFREI Bordeaux - Efrei : École d'ingénieurs et du numérique - campus de Bordeaux BEGLES (33)
ESCOM - Ecole Supérieure de Chimie Organique et Minérale - ESCOM Chimie : Ecole Supérieure de Chimie Organique et Minérale COMPIEGNE (60)
ESA - École Supérieure des Agricultures - Campus de Paris - ESA : École Supérieure des Agricultures - Campus de Paris Guyancourt (78)
ESIEE Paris - ESIEE Paris : l'École de l'innovation technologique NOISY LE GRAND (93)
ESILV - Ecole Supérieure d'Ingénieurs Léonard de Vinci - ESILV : École Supérieure d'Ingénieurs Léonard de Vinci PARIS LA DEFENSE (92)
Groupe ESAIP - ESAIP Reims - ESAIP Grand Est - Ingénieur.e du numérique, Ingénieur.e en Environnement & gestion des risques REIMS (51)
ESIGELEC - ESIGELEC: Ecole Supérieure d'Ingénieurs généraliste SAINT ETIENNE DU ROUVRAY (76)
Groupe ESAIP - ESAIP Angers - ESAIP Campus Ouest : Ingénieur.e du numérique, Ingénieur.e gestion des risques & environnement SAINT-BARTHELEMY D'ANJOU (49)

 

Haut de Page