Écoles d’Ingénieurs en Sciences de la Terre

Écoles d’Ingénieurs en Sciences de la Terre

Tout savoir sur les écoles d'Ingénieurs en Sciences de la Terre

Présentation et objectifs d’une école d'ingénieurs en Sciences de la Terre

Les phénomènes climatiques nous rappellent sans cesse combien les Sciences de la Terre et la connaissance que nous avons de l’évolution de nos sols est primordiale.

Qu’il s’agisse de prévoir ces phénomènes destructeurs et meurtriers, de chercher de nouvelles sources d’énergie, ou d’anticiper la construction d’ouvrages d’art, les ingénieurs en Sciences de la Terre ont une parfaite connaissance de nos sous-sols terrestres ou marins, de leurs interactions avec les différents éléments (eau, air notamment), et de leur évolution.

Vous l’aurez compris, les Sciences de la Terre regroupent:

  • l’hydrologie,
  • l’hydrogéologie,
  • la géologie,
  • la géophysique,
  • la météorologie etc.

Au-delà de la recherche et de l’exploitation des ressources de la Terre, l’ingénieur en Sciences de la Terre peut également s’orienter vers la protection de l’environnement géologique, l’étude des risques naturels ou de pollution.

Enfin, cette formation extrêmement transversale et se déroulant en partie sur le terrain, ne perd pas de vue les enjeux économiques et sociétaux de secteurs tels que ceux des énergies, de l’eau, des matières premières, le rôle de l’ingénieur étant de permettre l’un (le développement économique), sans dégrader l’autre (la richesse naturelle planétaire).

Si vous êtes un scientifique passionné de géologie, d’environnement, amoureux des grands espaces, lancez-vous car, en devant ingénieur en Sciences de la Terre, votre terrain de jeu sera aussi vaste que la planète !

Programmes d'une école d'ingénieurs en Sciences de la Terre

Enseignements des deux premières années d’une école d’ingénieurs en Sciences de la Terre : Prépa intégrée

Dans le cas d’une école d’ingénieurs en Sciences de la Terre post bac dont la formation se déroule en cinq années, les deux premières années sont des années de prépa intégrée. Les trois années suivantes vont correspondre au cycle ingénieur.

Les enseignements reçus durant les deux premières années après le bac (cycle pré-ingénieur ou prépa intégrée) concentrent les enseignements fondamentaux de l’ingénieur et préparent les étudiants à choisir une spécialisation pour les années suivantes du cycle ingénieur.

Ces enseignements se composent d’un tronc commun de de connaissances (mathématiques, physique, chimie, économie, anglais…) et de matières plus spécifiques aux sciences de la terre (géosciences, sciences de l’environnement, sciences du vivant, agronomie et agro-industrie, ressources naturelles, alimentation et santé…).

Enseignements en école d’ingénieurs en Sciences de la Terre : Cursus ingénieurs

La première année du cursus ingénieur en Sciences de la Terre est commune à tous les étudiants. Elle va vous permettre d’acquérir les bases nécessaires dans les domaines suivants :

Géomécanique, physique et mécanique des sols, chimie appliquée aux sciences de l’environnement, modélisation numérique, métiers de la géologie, géomatique, traitement des données, outils et techniques de l’ingénieur, traitement du signal et géophysique, géotechnique, forage et diagraphie, initiation à la recherche, synthèse géologique des orogènes, dynamique des environnements poreux, hydrologie, communication scientifique, anglais, économie de l’entreprise, gestion, introduction aux domaines qualité et sécurité, droit et gestion des ressources humaines, propriété industrielle, système d’information de gestion…

La deuxième et troisième année du cycle d’ingénieur en Sciences de la Terre vont traiter les thématiques suivantes :

Sciences de l’ingénieur, géophysique, télédétection, modélisation, sciences du milieu naturel, hydrologie, hydrogéologie, enjeux du développement durable, géoressources, géologie des bassins et des réservoirs, géophysique environnementale, génie de l’environnement, géothermie, gestion écologique des milieux aquatiques, risques géologiques et géophysiques, interactions entreprises et société, geohazard et géotechnique offshore, érosion et transport, développement durable des ressources minérales, énergies nouvelles, dynamique de l’océan et de l’atmosphère, mines et carrières, numérique appliqué aux géosciences, qualités des sols, caractérisation sismique et hydrodynamique des réservoirs, géotechnique et résistance des matériaux appliquée au génie civil, marketing, Big Data et Data Management, drone et photogrammétrie, entrepreneuriat, anglais…

Spécialisations d’école d’ingénieurs en Sciences de la Terre

Les Sciences de la Terre (ou géosciences) regroupent toutes les sciences liées aux matières premières, à l’exploitation des ressources naturelles et à la connaissance des éléments. Ainsi, l’ingénieur en Sciences de la Terre pourra opter pour différentes spécialisations telles que : 

  • Géotechnique et risques naturels
  • Hydrogéologie et risques industriels
  • Mines et carrières
  • Numérique appliqué aux géosciences
  • Géologie
  • Ingénieur en géophysique
  • Ingénierie marine
  • Météorologie
  • Océanographie
  • Topographie
  • Sciences géographique
  • Ressources énergétiques…

L’international dans une école d’ingénieurs en Sciences de la Terre

Pour acquérir une expérience à l’international au sein d’une école d’ingénieurs en Sciences de la Terre, vous pourrez :

  • Faire un semestre à l’étranger dans une école ou une université partenaire,
  • Suivre des cours scientifiques en anglais,
  • Faire des stages à l’étranger,
  • Passer un double diplôme scientifique international…

Vous cherchez une école d'ingénieurs ?

 
Plus besoin de vous déplacer sur les salons ! En quelques clics, vous identifiez les écoles d'ingénieurs que vous pouvez intégrer et qui proposent la spécialité que vous recherchez (Informatique, BTP, Environnement, ...).
 
 

Intégrer une école d’ingénieurs en Sciences de la Terre

Toutes les écoles d’ingénieurs en Sciences de la Terre ne proposent pas le même niveau d’admission. Si certaines sont admissibles en post Bac, d’autres ne le sont qu’après Bac +2. 

Intégrer une école d’ingénieurs en Sciences de la Terre post-bac

Vous êtes titulaire d’un bac à dominante scientifique, d’un bac STAV, STI2D, ou STL , certaines écoles d’ingénieurs en Sciences de la Terre sont accessibles en prépa intégrée sur dossier ou concours propres.

Intégrer une école d’ingénieurs en Sciences de la Terre post bac+2/3/4

Intégrer une école d’ingénieurs en Sciences de la Terre après une prépa

Vous avez suivi une classe préparatoire aux grandes écoles MP, PC, PSI vous pouvez rejoindre les écoles d’ingénieurs en Sciences de la Terre en présentant les concours de la banque E3A, G2E ou Mines-Ponts en fonction du diplôme initialement et de la filière suivie en classe prépa.

Intégrer une école d’ingénieurs en Sciences de la Terre post bac+2/3/4 (BTS, BUT...)

Vous pouvez rejoindre les écoles d’ingénieurs en Sciences de la Terre à différents niveaux d'admission. Si vous êtes titulaire d'un BTS, BUT, d'une licence ou d'un Master 1 vous pourrez intégrer une école d’ingénieurs en Sciences de la Terre en admission parallèle.

Si vous avez fait un BTS en Géologie Appliquée (BTS GA), vous pouvez intégrer la première année du cycle d’ingénieur dans certaines écoles d’ingénieurs en Sciences de la Terre post bac.

Pour intégrer une école d’ingénieurs post prépa, il vous faudra la plupart du temps faire une prépa ATS après votre BTS, mais certaines de ces écoles acceptent parfois directement les meilleurs étudiants de BTS scientifique.

Vous pouvez aussi intégrer sur concours une école d’ingénieurs en Sciences de la Terre en première année de cycle ingénieur avec une licence 2 ou une licence 3 scientifique en physique et mécanique, ou dans le domaine des sciences de la Terre et de l’Environnement…

Après avoir fait un Master 1 scientifique et technique dans le domaine des géosciences (bac+4), il est possible d’intégrer sur dossier les écoles d’ingénieurs en Sciences de la Terre en deuxième année de cycle ingénieur pour les écoles d’ingénieurs post prépa, ou en quatrième, voire cinquième année pour les écoles d’ingénieurs post bac.

Qualités recommandées pour intégrer une école d’ingénieurs en Sciences de la Terre

Pour intégrer une école d’ingénieur en Sciences de la Terre dans de bonnes conditions, il vous est conseillé d’avoir certaines prédispositions et certains centres d’intérêts.

Vous devrez par exemple :

  • Vous passionner pour les sous-sols terrestres et marins, pour leur évolution et leur exploitation par l’homme,
  • Aimer l’environnement, l’étude des risques naturels et s’intéresser aux problèmes de pollutions,
  • Etre capable d’utiliser l’outil informatique pour réaliser des modèles numériques de terrain, ou créer des cartographies,
  • Aimer la physique, la chimie, la mécanique des sols, la géotechnique et les procédés de forage, les ressources naturelles,
  • Avoir de l’intérêt pour l’économie d’entreprise, le droit, la propriété intellectuelle, l’entrepreneuriat,
  • Etre capable de communiquer des informations scientifiques en anglais,
  • Etre capable d’exploiter et d’interpréter des données géophysiques,
  • Avoir de l’intérêt pour le BTP,
  • Aimer mener des études sur le terrain…

École d’ingénieurs en Sciences de la Terre en alternance

Si vous souhaitez intégrer une école d'ingénieurs en Sciences de la terre en alternance, vous devez être titulaire d'un bac+2 validé. Les admissions en cycle ingénieur peuvent se faire sur concours ou sur dossier et entretien.

L'apprentissage dans le domaine des géosciences va vous faire acquérir des connaissances scientifiques et techniques afin d’avoir :

  • Une connaissance approfondie du milieu naturel,
  • Une maîtrise des outils scientifiques, ainsi qu’une capacité d’intégration du contexte global et du développement durable,
  • Une pratique du travail en équipe et une connaissance du milieu professionnel,
  • Une aptitude à mettre en œuvre les différents outils et méthodes d’analyse des systèmes sédimentaires carbonatés dans une zone définie,
  • Une capacité à mettre en œuvre les différents outils et méthodes de mesure, d’analyse, d’interprétation des systèmes naturels ou anthropisés dans le domaine des sciences de l’eau tant d’un point de vue qualitatif que quantitatif…

Pour rechercher votre alternance, vous pouvez vous tourner vers les bureaux d’études en ingénierie, les sociétés industrielles, les collectivités, les administrations chargées de la gestion du sous-sol, de l’environnement et des risques naturels, les sociétés de service géophysique, les laboratoires de recherche…

 École d'ingénieurs en Alternance
 
Vous souhaitez trouver une école qui vous accompagne pour préparer votre diplôme d'ingénieur en contrat de professionnalisation ou en contrat d'apprentissage ?
 

Débouchés après une école d’ingénieurs en sciences de la terre

Poursuite d'études après une école d'ingénieurs en Sciences de la Terre

Après avoir obtenu votre diplôme d’ingénieur en Sciences de la Terre, vous pouvez poursuivre vos études afin d’acquérir des nouvelles compétences.

Vous pourrez par exemple faire :

  • Un parcours bi diplômant en école d’ingénieurs ou en grande école de commerce (bac+5 ou bac+6 selon les écoles), pour acquérir une nouvelle compétence scientifique dans le domaine des géosciences ou une compétence en management,
  • Un Mastère Spécialisé (MS) Exploitation et Environnements Miniers ou un MS Industrie des Ressources Minérales et Société,
  • Un doctorat (bac+8) en Géosciences, Ressources Naturelles et Environnement afin de devenir chercheur…

 Intégrer le marché du travail après une École d'ingénieurs en sciences de la terre

Après cinq ans d’études, le diplôme d’ingénieur est décerné par la CTI.

Environ 30% des emplois proposés aux ingénieurs en Sciences de la Terre le sont dans le secteur de l’énergie : les industries pétrolifères, gazières, minières, les industries de service en géothermie ou forages.

Toutefois, les ingénieurs en Sciences de la Terre peuvent également exercer dans des bureaux d’études et des entreprises de travaux, notamment s’ils sont spécialisés en géophysique, hydrologie ou topographie.

Ces profils sont notamment très recherchés par les géants de la construction d’ouvrages d’art (ponts, viaducs, tunnels), et on en comprend aisément les raisons.

Enfin, futurs ingénieurs en Sciences de la Terre, ne négligez pas les secteurs de l’environnement et de la recherche, certes moins prisés, mais offrant néanmoins de nombreux débouchés, notamment dans l’enseignement, les énergies nouvelles ou le développement durable.

En tant que diplômé d’une école d’ingénieurs en Sciences de la Terre, vous trouverez en général un travail dans les six mois qui suivent l’obtention du diplôme.

Parmi les jeunes ingénieurs en géosciences, certains choisissent d’aller travailler à l’étranger.

Les entreprises qui vont vous embaucher à l’issue de votre diplôme d’ingénieur en Sciences de la Terre pourront vous confier les missions suivantes :

  • Rechercher et exploiter des ressources souterraines (énergie, eau, minerais),
  • Maîtriser et contrôler l’environnement géologique,
  • Surveiller certaines zones de la planète (océan, terres…) pour évaluer les risques sismiques,
  • Modéliser des gisements et traiter l’information géophysique,
  • Mener une étude de construction de bâtiment et travaux publics (BTP), de voirie et réseaux divers, ou d’ouvrages d’art (tunnels, barrages…)…

Quel salaire après une École d'ingénieurs en sciences de la terre ?

Les revenus varient d’une spécialité à l’autre et selon le type d’industrie ou d’établissement dans lequel évolue l’ingénieur.

Ainsi, le salaire varie du simple au triple selon que l’on est ingénieur océanographe ou ingénieur géophysicien. Un débutant en océanographie pourra prétendre à 1300€ bruts/mois, tandis que son homologue géophysicien débutera sa carrière à 2500 € bruts/mois.

Après 10 ans d’ancienneté, le premier atteindra environ 3500 € bruts/mois quand le second prétendra à 7000 €bruts/mois.

Ces importants écarts ne tiennent évidemment pas aux écoles ou spécialisations choisies, mais bien aux entreprises qui recrutent. Et dans ce domaine, il va sans dire que des entreprises privées telles que Total ou Bouygues proposent des salaires plus alléchants que les laboratoires nationaux susceptibles de recruter des ingénieurs en Sciences de la Terre (CNES, Ifremer, etc.)

Voici des exemples de métiers que vous pourrez exercer une fois diplômé :

  • Géologue en interprétation géophysique
  • Géologue d'exploration
  • Géologue de réservoir
  • Géologue en R&D
  • Data loader
  • Ingénieur SIG
  • Géologue de production
  • Géologue d'exploitation
  • Géologue entrepreneur
  • Hydrogéologue (caractérisation, protection et valorisation de la ressource en eau)
  • Ingénieur environnement
  • Chargé d'affaires
  • Géotechnicien assistant au maître d'ouvrage
  • Géotechnicien de maîtrise d'œuvre
  • Géotechnicien d'entreprise du bâtiment et travaux publics
  • Géotechnicien de société de forage
  • Géotechnicien de bureau d'études, d'ingénierie ou de contrôle
  • Ingénieur d'études en géotechnique…

Les débouchés à l’international

Près d’un quart des emplois sont dans de grands groupes industriels, principalement dans les domaines de l'eau, de l'énergie et des matières minérales.

C’est souvent dans ces domaines que les opportunités de travail à l'international sont importantes.

En tant que jeune ingénieur en sciences de la terre ou géosciences, vous pourrez donc travailler à l’étranger dans la géologie minière ou pétrolière, ou dans la géotechnique au sein de grandes sociétés internationales ayant des chantiers un peu partout dans le monde.

Vous pourrez par exemple être un chargé d’affaires dans les pays européens, qui utilisent les mêmes normes qu’en France en matière de géotechnique.

Pour travailler à l’étranger, il vous faudra impérativement la maîtrise de l’anglais. Si vous parlez une seconde langue étrangère, ce sera un plus pour votre mobilité professionnelle.

 Cette formation vous intéresse, découvrez les écoles d'ingénieurs en Sciences de la terre via le service d'orientation en ligne

Écoles d’Ingénieurs en Sciences de la Terre : découvrez les meilleures écoles !

ENSTA Bretagne - Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées - ENSTA Bretagne : École Nationale Supérieure de Techniques Avancées Bretagne BREST (29)
YNCREA - ISEN Brest - Institut Supérieur de l'Electronique et du Numérique - ISEN Yncréa Ouest - Campus de Brest : École d'ingénieurs BREST (29)
ESTP Paris - ESTP Paris CACHAN (94)
ESTP Dijon - ESTP Paris: Campus de Dijon DIJON (21)
ESTP Troyes - ESTP Paris: Campus de Troyes ROSIERES PRES DE TROYES (10)

 

Haut de Page