Ingénierie : quand les filles de l'ESILV s’imposent dans les spécialités « de mecs »

ESILV - École Supérieure d’Ingénieurs Léonard de Vinci

 

Ingénierie : quand les filles de l'ESILV

s’imposent dans les spécialités « de mecs »

 

MÉCANIQUE NUMÉRIQUE ET MODÉLISATION : MÊME PAS PEUR !

A L’ESILV (MEMBRE DE L’ASSOCIATION ELLES BOUGENT), ELLES SONT MÊMES 25 % DE FILLES À SUIVRE CETTE FORMATION QUI LES PRÉPARE AU MÉTIER D’INGÉNIEUR AÉRONAUTIQUE, INGÉNIEUR DÉVELOPPEMENT, RECHERCHE ET CHEF DE PROJET DANS TOUS LES SECTEURS DU TRANSPORT.

A l’occasion d’un dossier  "spécial femmes" , le Monde des Grandes Ecoles s’intéresse à ces femmes qui choisissent des métiers traditionnellement masculins.

Des domaines qui ont besoin de « leur capacité à résoudre des problèmes, à les conceptualiser, à les analyser et à faire preuve d’esprit critique », indique Radoin Belaouar, Responsable du département.

Bien loin des stéréotypes encore affublés à la mécanique et au numérique, ces futures ingénieures ont donc toute leur place dans cette formation dont les projets d’étude « sont menés à 100 % par des groupes de travail mixtes », insiste-t-il.

 

 

 LE PARCOURS D’ANGELINE, ÉLÈVE-INGÉNIEURE EN MÉCANIQUE NUMÉRIQUE ET MODÉLISATION

Angeline Besland , promo 2017, fait partie des ces élèves-ingénieures qui ont choisi la majeure « méca ». Portrait.

Portrait d' Angeline Besland , promo 2017, fait partie des ces élèves-ingénieures qui ont choisi la majeure « méca »

J’ai intégré l’ESILV après un Bac Scientifique, obtenu au Lycée Français d’Alicante (Espagne). L’ESILV était mon premier choix APB car j’ai tout de suite « accroché » lors d’une Journée Portes Ouvertes. J’ai apprécié l’idée d’effectuer plusieurs stages tout au long du cursus, d’avoir une expérience à l’international et de travailler dans un environnement moderne.
 

Je n’avais pas d’idée précise de la spécialisation que j’allais choisir au départ. Ce n’est qu’après mon stage de fin de classes préparatoires, effectué au sein de l’entreprise TECHNIP, que j’ai pu découvrir ce que représentait véritablement le métier d’ingénieur mécanique. J’ai vraiment adoré toutes les facettes du métier et j’ai donc décidé de choisir la majeure Mécanique Numérique et Modélisation.

Au cours de ces cinq années effectuées à l’ESILV, ce que j’ai préféré étaient les projets annuels. Cela m’a permis de mettre en pratique les différentes notions vues en cours et également de mieux appréhender le métier d’ingénieur. Les projets sont différents chaque année, ce qui permet de varier les apprentissages, de découvrir de nouvelles technologies, la gestion de projets, les simulations numériques, en passant par la programmation.

Au cours de mon cursus, j’ai également eu l’occasion de créer une nouvelle association : le DeVinci FabLab, au sein de laquelle j’étais chargée, en tant que Présidente de l’association, de sa gestion et de son développement.

Lors de ma troisième année, l’école a investi dans l’achat d’imprimantes 3D. Ainsi, avec l’aide d’autres étudiants, nous avons  organisé des formations afin de permettre à tous les étudiants du pôle d’apprendre à se servir de ces imprimantes et réaliser leurs projets d’études. Des journées d’échange avec des lycées nous ont également permis de présenter le FabLab et ses applications à leurs élèves. Ce fut une expérience très enrichissante puisque j’ai découvert de nombreuses technologies et j’ai pu partager mes connaissances avec de nombreux étudiants, mais également avec des professionnels.

Après l’ESILV, j’aimerais beaucoup travailler au sein d’un bureau d’études, dans le domaine du calcul et simulation, puis par la suite, devenir Chef de Projet ou Manager d’un Service Technique.

*Source esilv

 

  École Supérieure d'Ingénieurs Léonard de Vinci

 Toutes les actualités de l'ESILV

 

IIM - Institut de l'Internet et du Multimédia  Institut de l'Internet et du Multimédia

 Toutes les actualités de l'IIM

 

  École de Management Léonard de Vinci

 Toutes les actualités de l'EMLV

 

Lecture recommandée sur ce thème

l'IA au service de l'intérêt général pour 1 000 étudiants du Pôle Léonard de Vinci

Dans le cadre des semaines transversales Soft Skills du Pôle Léonard de Vinci, plus de 1 000 étudiants des 3 écoles (EMLV, ESILV et IIM) ont travaillé sur l'Intelligence artificielle (IA). Ils avaient 4 jours pour "Concevoir un programme mettant l'IA au service de l'intérêt général" : une belle ambition pour ce Hackathon inter-écoles.

Partenariat entre la DSIC du Ministère de l’Intérieur et le Pôle Léonard de Vinci

Avec ses 5 800 étudiants, sa transversalité, ses soft skills et ses projets, le Pôle Léonard de Vinci rejoint les meilleurs établissements partenaires de la direction des systèmes d'information et de communication (DSIC) du Ministère de l'Intérieur.

Samedi 23 Mars : JPO du Pôle Léonard de Vinci

Les 3 écoles du Pôle Léonard de Vinci l'ESILV, l’EMLV et l’IIM vous invotent à leur journée portes ouvertes samedi 23 Mars. Venez décoyuvrir les programmes, les campus, les étudiants des écoles...

 

Haut de Page