Le Pôle Léonard de Vinci crée un département « Soft Skills et Transversalité »

le Pôle Universitaire Léonard de Vinci Pôle Universitaire Léonard de Vinci : l'EMLV, l'ESILV et l'IIM

 

Le Pôle Léonard de Vinci crée un département « Soft Skills et Transversalité », pour les 3500 étudiants de ses 3 Ecoles, et nomme à sa tête Laure BERTRAND, Enseignant-Chercheur en Ressources Humaines

 


Les qualités humaines et les compétences relationnelles, appelées aussi « Soft Skills », permettent à un jeune diplômé de se différencier auprès des recruteurs et de progresser plus rapidement.


Les dirigeants du Pôle Léonard de Vinci ont donc décidé de créer un nouveau département pédagogique, rattaché au Comité de Direction, pour accompagner ses étudiants dans le développement de ces Soft Skills.


Laure Bertrand, professionnelle de l'enseignement supérieur, a été recrutée pour développer cette activité.

 

LES SOFT SKILLS DESORMAIS TRES PRESENTS DANS LE CURSUS DES ETUDIANTS DE L'EMLV, L'ESILV ET L'IIM

 

Les connaissances scientifiques et les compétences techniques, appelées aussi « Hard Skills », sont indispensables à l'exercice d'un métier. Néanmoins, comme l'affirment les recruteurs et les chercheurs, ces hard skills ne suffisent pas. 

Dans le monde professionnel, les individus sont également évalués sur leurs « Soft Skills », soit leurs qualités personnelles et leurs compétences non académiques. Il s'agit à la fois de traits de personnalité comme de compétences acquises par la formation et l'expérience. 

Ces Soft Skills interviennent à différents niveaux : le domaine cognitif (ouverture sur le monde, curiosité, créativité,…), la dimension relationnelle (empathie, coopération, communication, leadership,…), et le registre de l'action (engagement, fiabilité, initiative,…). La connaissance de soi, l'estime de soi et l'intelligence émotionnelle sont également souvent citées comme des Soft Skills essentiels.

 Ces compétences personnelles jouent un rôle déterminant dans le choix d'un candidat, à formation égale. Elles vont influer également favorablement la réussite de sa prise de poste puis l'évolution de sa carrière. 
De récentes études « CGE/TNS Sofres de mars 2016* et  Céreq de janvier 2016* confirment que le Savoir-être est le 1er critère des entreprises et que les Soft Skills influent sur le niveau de rémunération des jeunes diplômés.

Le Pôle Léonard de Vinci a choisi de préparer ses étudiants à ces attentes de l'environnement professionnel. De nouveaux programmes Soft Skills ont été initiés pour les 3 Ecoles, depuis la rentrée 2015, et d'autres innovations sont à venir pour la rentrée 2016.

 

LA TRANSVERSALITE ENTRE LES 3 ECOLES ACCELERATEUR DES SOFT SKILLS 

 
Cette décision stratégique du Pôle est confirmée par l'importance particulière des compétences humaines et relationnelles dans l'univers du digital (les 3 Ecoles du Pôle - EMLV, ESILV, IIM - formant en effet aux métiers du numérique). Le Pôle souhaite donc préparer ses étudiants aux spécificités de ces univers professionnels, évolutifs et rapides. L'objectif est d'entraîner les étudiants à décloisonner leurs approches. De les préparer à stimuler leur créativité. De les mettre en situation d'avoir à coopérer de façon rapide et performante avec des personnes différentes. 
 
Pour cela, le Pôle a fortement renforcé la transversalité qui existait déjà entre les 3 Ecoles. Depuis la rentrée 2015, de nouvelles formations Soft Skills transversales conduisent les étudiants à travailler ensemble en équipes-projet pluridisciplinaires : managers, ingénieurs et web designers. Cette transversalité est très opérationnelle et favorise chez les étudiants de chacune des 3 Ecoles, le développement d'une attitude collaborative propice à l'innovation et à l'agilité, autant de soft skills attendus par le marché de l'emploi.
 
C'est un atout unique du Pôle Léonard de Vinci, du fait de ses 3 Ecoles, de pouvoir mettre en œuvre concrètement sur le terrain cette « hybridation » très valorisée aujourd'hui.

 

LAURE BERTRAND EST NOMMEE DIRECTRICE DES SOFT SKILLS ET DES SERVICES PEDAGOGIQUES TRANSVERSES

LAURE BERTRAND EST NOMMEE DIRECTRICE DES SOFT SKILLSPour créer ce poste, les dirigeants du Groupe Léonard de Vinci ont fait appel à une professionnelle de la formation initiale et continue, titulaire d'un Doctorat en Sciences de gestion (spécialisation Ressources Humaines), familière du milieu de l'enseignement supérieur comme de celui des entreprises.

Après une formation initiale en Grande École de Management (EM Lyon), Laure Bertrand a exercé pendant une vingtaine d'années, des responsabilités de management d'équipes et de projets, en relation avec les Directions des Ressources Humaines des entreprises. 

Elle a eu des responsabilités dans le secteur de l'Enseignement Supérieur, en Ecole de management et en Ecole d'Ingénieurs : Toulouse Business School, Pôle Universitaire Léonard de Vinci, Ecole d'Ingénieurs de Purpan. A l'EI Purpan, elle a notamment monté un programme de Formation Humaine et Développement Personnel. 

Elle a également travaillé dans la Formation Continue, sur des thématiques de Développement personnel (Institut de l'Expansion), ainsi que dans la presse économique (Magazine l'Expansion), et les services aux entreprises (CCI de Nice). 

Elle a opéré une réorientation vers l'Enseignement et la Recherche et obtenu à l'Université des Sciences Sociales Toulouse 1 un Doctorat en Sciences de Gestion, spécialisé en Ressources Humaines. Elle a étudié les représentations des salariés sur la Responsabilité Sociale de l'Entreprise et le Développement Durable, abordant ce sujet avec un intérêt particulier pour la psychologie sociale et la construction de sens dans les organisations.

Membre du CODIR du Groupe Léonard de Vinci, Laure Bertrand s'attachera à développer des nouvelles formations, en s'appuyant sur ses doubles compétences "entreprise-enseignement supérieur", d'une part, et "Ressources Humaines-Développement personnel". "Je suis passionnée par les RH, le management et le développement personnel, j'ai donc immédiatement adhéré à cet enjeu ambitieux et stratégique pour le Pôle" précise Laure Bertrand. "Dans un monde plus complexe et incertain, où les repères externes sont mouvants, c'est la solidité intérieure qui peut donner une structure. Apprendre à se connaître soi-même, et à se positionner face aux autres, est devenu une compétence transversale aussi importante que la formation académique et technique. Accompagner nos étudiants dans cette évolution pourra les aider à se distinguer auprès des recruteurs".

 

 

  École Supérieure d'Ingénieurs Léonard de Vinci

 Toutes les actualités de l'ESILV

 

IIM - Institut de l'Internet et du Multimédia  Institut de l'Internet et du Multimédia

 Toutes les actualités de l'IIM

 

EMLV - École de Management Léonard de Vinci Paris La Défense  École de Management Léonard de Vinci

 Toutes les actualités de l'EMLV

 

 

*Enquête Conférence des Grandes Ecoles / TNS Sofres « la perception des grandes écoles par les Français "http://www.cge.asso.fr/actualites/perception-des-grandes-ecoles-par-les-francais-resultats-du-sondage-national-cge-tns-sofres
 
*Etude Céreq - "L'effet des soft skills sur la rémunération des diplômés", Ines Albandea, Jean-François Giret (Net. doc, n° 149, 2016, 31 p). Cette étude s'appuie sur un échantillon de diplômés de master ayant répondu à l'enquête du Céreq  Génération 2010 et réinterrogés en 2014. 

 

 

 Écoles à la une


 

Haut de Page