Les Écoles d’Ingénieurs en Énergie

 

Les Écoles d’Ingénieurs en Énergie

Les Écoles d’Ingénieurs en Énergie

 

Entre le réchauffement climatique et l’épuisement programmé de nos ressources naturelles, nos ingénieurs sont contraints de plancher sur de nouvelles sources énergétiques propres, à la fois à des fins écologiques, mais aussi à des fins économiques.

Les ingénieurs en énergie sont des chefs de projets chargés de définir les nouveaux moyens de production énergétique, de concevoir les normes des nouveaux bâtiments HQE, de prévoir les moyens d’acheminer l’énergie, etc. Proches de la construction lorsqu’il s’agit de définir les seuils énergétiques des bâtiments, ces ingénieurs peuvent également avoir une approche orientée développement durable, selon leur sensibilité.  

 

Les spécialisations 

Les sources d’énergie étant fort nombreuses, les ingénieurs devront se spécialiser dès la 2e année d’école d’ingénieur. Ils pourront alors opter pour :

  • Le génie climatique 
  • L’énergie électrique
  • Les énergies renouvelables (solaire, photovoltaïque, éolien, etc.)
  • L’énergie hydraulique
  • L’énergie nucléaire
  • L’énergie thermique

La première année d’école d’Ingénieurs est un socle commun. L’élève Ingénieur devra choisir une spécialité dès la deuxième année.

 

Accéder à la formation d’ingénieur en Énergie

La plupart des écoles d’ingénieurs généralistes proposent des spécialisations en énergie. Toutefois, certaines écoles proposent une formation spécifique, accessible à différents niveaux, en fonction de votre cursus. 

  •  En post Bac

Vous êtes bachelier (série S ou STI2D de préférence), certaines écoles d’ingénieurs en énergie sont accessibles en prépa intégrée via des concours.

  • Après un BTS ou un IUT

Si vous êtes titulaire d’un BTS ou d’un IUT technique (génie électrique, thermique et énergie, etc.), des concours en admissions parallèles (la procédure Avenir + ...) vous permettent de rejoindre les écoles d’ingénieurs en énergie en 2e année de prépa intégrée. 

  •  En post Bac  +2

Vous avez suivi une classe préparatoire aux grandes écoles dans les filières MP, PC, PSI, PT, ou êtes titulaire d’un premier diplôme d’études supérieures scientifiques (BTS ou DUT), vous pouvez rejoindre les écoles d’ingénieurs en énergie en présentant les concours 3EA, Banque PT ou Banque ATS.

 

 

Et après ?

Après cinq ans d’études, le diplôme d’ingénieur est décerné par la CTI.

Le secteur de l’énergie est très porteur sur le marché de l’emploi. En effet, les emplois ont augmenté de 57% entre 2007 et 2012, et avec l’avènement de la transition énergétique, nul doute que les ingénieurs en énergie ont de beaux jours devant eux.

Les ingénieurs en énergie peuvent exercer à la fois en PME ou dans l’industrie.

L’énergie est nécessaire partout, ce qui ouvre aux ingénieurs les portes de quasiment toutes les industries. Ils peuvent notamment occuper des postes en recherche et développement, en qualité ou en production.

Certains rejoignent les gros groupes de BTP afin de mettre les compétences en énergie au profit de la construction et de l’habitat ou du développement des énergies nouvelles, d’autres évoluent dans l’industrie automobile, au sein des entreprises productrices (EDF, Suez, etc.), ou chez les opérateurs publics.  

 

Pour quel salaire ?

Les revenus varient d’une spécialité à l’autre et selon le type d’industrie ou d’établissement dans lequel évolue l’ingénieur.

Notons toutefois que le salaire moyen d’un ingénieur en énergie en début de carrière s’établit autour de 3 500€ bruts/mois. Ce salaire évoluera jusqu’à environ 7 000 € bruts/mois pour les ingénieurs confirmés.

 

 

 Cette formation vous intéresse, découvrez les écoles d'ingénieurs en énergie via le service d'orientation en ligne

 

 

Haut de Page