La Cdefi présente les effectifs dans les écoles d’ingénieurs en 2015-2016

CDEFI -Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d'Ingénieurs

 

La Cdefi présente les effectifs

dans les écoles d’ingénieurs en 2015-2016

 

Les statistiques présentées sont issues des données de la Sous-direction des systèmes d'information et des études statistiques (SIES) du ministère de l'Éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. La CDEFI - Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d'Ingénieurs, a décidé de s’intéresser dans cette publication à l’évolution des effectifs d’élèves-ingénieurs inscrits dans les écoles d’ingénieurs. 

 

 Effectif d’élèves-ingénieurs en 2015-2016 

Parmi l’ensemble des formations de l’enseignement supérieur, les formations d’ingénieurs sont celles qui enregistrent la plus forte augmentation de leurs effectifs en 2015-2016. Les écoles françaises d’ingénieurs ont en effet enregistré une hausse importante de leur population étudiante, avec 3,5 % d’augmentation en 2015-2016 par rapport à l’année académique 2014-2015 et l’accueil de 134 523 élèves-ingénieurs contre 130 003 l’année précédente. A titre de comparaison, l’année 2014-2015 avait été marquée par une croissance de 1,8 % de l’effectif total d’élèves-ingénieurs, hors formations d’ingénieurs en partenariat (FIP).

Cette progression est fortement portée par les écoles d’ingénieurs privées, qui ont enregistré une hausse de près de 5,7 % du nombre d’élèves-ingénieurs recensés alors que cet effectif était demeuré stable entre les deux années académiques précédentes.

L’effectif d’élèves-ingénieurs inscrits dans les écoles publiques sous tutelle d’un autre ministère ou d’une collectivité locale a également fortement augmenté (+5,5 % contre +2,2 % l’année précédente).

Une hausse des effectifs d’élèves-ingénieurs au sein des écoles publiques sous tutelle du ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche (MENESR) a été observée, bien que plus modérée que celles notées pour les autres typologies d’école, avec 1,9 % d’augmentation par rapport à 2014-2015.

 

 Evolution des effectifs au cours des cinq dernières années académiques

La population d’élèves-ingénieurs accueillis par l’ensemble des écoles a augmenté de +10,7 % au cours des cinq dernières années académiques.

L’effectif d’élèves-ingénieurs a ainsi progressé de 121 571 à 134 523 entre 2011-2012 et 2015-2016. Cette croissance est relativement homogène en fonction du type d’école.

Ainsi, les effectifs des écoles publiques ont progressé de 10,6 %, avec une hausse de 10,4 % recensée pour les écoles sous tutelle du MENESR et une progression de 11,4 % retrouvée pour les écoles sous tutelle d’autres ministères, et ceux des écoles privées de 10,7 % pour la même période.

Le dynamisme observé s’inscrit dans une tendance de long terme.

Ainsi, depuis l’année académique 2000-2001 le nombre d’élèves-ingénieurs global a augmenté de +50 %. En 26 ans, les écoles ont enregistré une croissance continue de plus de 130 % de leurs effectifs, avec 57 653 élèvesingénieurs recensés en 1990-1991, attestant ainsi de l’attractivité des formations françaises d’ingénieurs.

Ce sont les écoles privées qui enregistrent la plus forte augmentation durant cette période, suivies par les écoles publiques sous tutelle du MENESR et les écoles sous tutelle d’un autre ministère.

 

 Répartition par académie de l’effectif d’élèves-ingénieurs pour l’année 2015-2016 

Pour l’année académique 2015-2016, les académies enregistrant le plus grand nombre d’inscrits en formation d’ingénieurs sont celles de Versailles, Lyon et Créteil.

Paris ne se classe donc pas parmi les trois académies qui accueillent la plus forte population d’élèves-ingénieurs, contrairement aux années précédentes. Cette observation peut être liée aux déménagements, constatés ces dernières années, des écoles parisiennes, qui quittent Paris pour d’autres académies. Il est important de noter que les données présentées dans la Figure 4 inclus exceptionnellement les formations d’ingénieurs en partenariat (FIP). La déduction des effectifs d’inscrits en FIP pour chaque académie n’influence cependant pas la tendance observée. 

Les trois académies de la région parisienne totalisent 35 951 élèves-ingénieurs, soit près d’un quart de l’effectif total. Dans cette région, il est intéressant d’observer que les étudiants sont répartis uniformément entre les écoles privées et les écoles publiques. Hors DOM-TOM, les académies déclarant les plus importantes hausses d’effectif entre 2015-2016 et 2014-2015 sont respectivement celles d’Aix-Marseille, de Nantes et de Dijon.

Répartition par académie de l’effectif d’élèves-ingénieurs pour l’année 2015-2016

Répartition des élèves-ingénieurs par académie pour 2015-2016 (y compris FIP).

Sources : MENESR-DGESIP-DGRI-SIES et MENESR-DEPP 

 

 

CDEFI - Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d'Ingénieurs Toutes les actualités de la CDEFI

 Suivez la CDEFI sur les réseaux sociaux : @Cdefi   Compte Linkedin de la CDEFI

 

 

Lecture recommandée sur ce thème

La CGE et la CDEFI appellent à maintenir le développement de l’apprentissage dans le supérieur

Dans le cadre du projet de réforme de l’apprentissage, la Conférence des grandes écoles (CGE) et la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI) formulent des propositions communes sur l’apprentissage dans l’enseignement supérieur et le devenir de son financement.

La cérémonie Ingénieuses 2017 sous le signe de l'ouverture et de la diversité

La cérémonie de remise des prix de la 7e édition d’Ingénieuses, co-organisée en partenariat avec le groupe RATP et le programme « RATP au féminin », s’est tenue, vendredi 19 mai 2017 dans  l’espace du Centenaire de la Maison de la RATP.

 

7e édition de l'opération Ingénieuses de la CDEFI

La 7ème édition de l'opération "ingénieuses" de la CDEFI est ouverte. Cette opération vise à concrétiser l’orientation des jeunes filles vers les formations d’ingénieur-e-s, lutter contre les stéréotypes de genre et promouvoir la parité.

 

 

Haut de Page