Les Écoles d'ingénieurs en environnement

Les écoles d'ingénieurs en environnement, développement durable

 

Les Écoles d'ingénieurs en environnement

 

Le secteur de l'environnement et du développement durable est en plein essor, notamment avec l'émergence depuis quelques années des éco-métiers et des métiers verts ; en 2011 près de 455 000 personnes travaillent dans le secteur de l'environnement, c'est 27% de plus qu'en 2004(1).

Proposer des solutions technologiques innovantes en faveur de la protection de l'environnement et du développement durable, faire respecter les normes et les réglementations environnementales tout en préservant la productivité et la rentabilité sont autant de défis que les ingénieurs spécialisés dans l'environnement peuvent relever. En 2012 environ 5% des ingénieurs de moins de 30 ans sont diplômés d'une école spécialisée dans l'environnement(2).

 

Le contenu de la formation

Au delà des fondamentaux (mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la terre, langues, informatique, économie-gestion, droit...) la formation dispensée par les écoles spécialisées dans l'environnement et le développement durable est axée principalement sur :

 

  • l'assainissement et les sols,
  • les analyses chimiques et biologiques (chimie analytique, biochimie...)
  • la gestion et le traitement des déchets,
  • le droit environnemental, les normes et réglementations,
  • l'étude des milieux (hydrogéologie, pédologie, métrologie...)
  • l'écologie générale, l'écologie appliquée, l'écologie industrielle,
  • l'économie environnementale,
  • l'éco-conception, les éco-technologies, les éco-produits,
  • l'efficience énergétique,
  • le génie industriel de l'environnement,
  • le génie des procédés (procédés physico-chimiques, procédés membranaires, procédés de transfert, procédés énergétiques, procédés de dépollution...),
  • le génie des matériaux,
  • le management environnemental,
  • la mécanique des fluides,
  • la microbiologie,
  • la toxicologie et l'écotoxicologie...

 

L'environnement, un secteur très porteur

L'environnement vous offre de multiples de débouchés professionnels que ce soit dans le secteur privé (entreprises industrielles ou de service) ou dans le secteur public.

454 900 personnes travaillent dans le secteur de l'environnement ; voici la répartition des emplois environnementaux en 2011 (1)

  • 55,2% des emplois sont liés aux activités qui dépendent de la  protection de l'environnement (les déchets, les eaux usées, la réhabilitation des sols et des eaux, le bruit, la nature, le paysage et la biodiversité, la pollution de l'air et les déchets radioactifs),
  • 30% des emplois dépendent de la gestion des ressources (énergies renouvelables, récupération, maîtrise de l'énergie, gestion des ressources en eau),
  • 14,9% des emplois sont liés aux activités transversales (services généraux publics, recherhce&développement, ingénierie environnementale).

Les groupes industriels, les bureaux d'études, les sociétés de conseil, les entreprises chimiques, pétrolières, agroalimentaires, de transport, automobile ou du bâtiment mais également dans les administrations, les collectivés territotiales et les agences publiques seront vos employeurs potentiels.

Voici les principaux postes auxquels vous aurez accès :

 

  • consultant en environnement,
  • ingénieur territorial,
  • ingénieur écologue, 
  • ingénieur en maîtrise des risques industriels,
  • ingénieur en traitement sanitaire des eaux,
  • ingénieur hydraulicien,
  • ingénieur en dépollution de sites et sols pollués,
  • responsable environnement en industrie,
  • responsable d'exploitation d'eau,
  • ingénieur QSE (Qualité-Sécurité-Environnement)
  • ingénieur HQE (Hygiène-Qualité-Environnement)
  • ingénieur procédés en environnement
  • ingénieur procédés en éco-industrie
  • ingénieur en management environnemental
  • ingénieur études et conseil en efficacité énergétique et développement durable...

 

Le salaire annuel brut médian des ingénieurs dans le domaine de la qualité, de l'hygiène, de la sécurité, de l'environnement et du développement durable s'élève à 53 731€ (2).

 

* Sources : 

(1) : Rapport de la Commission des comptes et de l'économie de l'environnement 2013

(2) : Enquête 2013 de l'IESF (Ingénieurs et Scientifiques de France)

Image de courtoisie Suwit Ritjaroon / FreeDigitalPhotos.net

 

Lecture recommandée sur ce thème

ENSIL-ENSCI, École d’ingénieurs de l’Université de Limoges

L’ENSIL et l’ENSCI ont choisi de s’unir pour allier leurs forces et offrir une formation d’ingénierie pluridisciplinaire et performante (depuis le 1er janvier 2017). Ecole publique interne à l’Université de Limoges, elle est habilitée par la CTI (Commission des Titres d’Ingénieurs). Découvrez les spécialités de l'ENSIL-ENSCI, école d’ingénieurs de l’Université de Limoges.

Ouverture d’un campus ESAIP à Aix-en-Provence

L’école angevine créée en 1998 ouvrira dès la rentrée 2017 un second campus à Aix-en-Provence. Une ouverture qui répondra aux demandes des candidats du Sud de la France mais aussi aux entreprises du territoire méditerranéen.

UniLaSalle : Campus de Rouen

UniLaSalle Campus de Rouen forme des ingénieurs dans 3 domaines des sciences de la Terre, du vivant et de l’environnement qui sont au cœur des enjeux planétaires. Toutes les formations UniLaSalle Campus de Rouen sont habilitées par la Commission des Titres d’ingénieurs - CTI.

 

Haut de Page